/ Docteur-e-s

Marin-Lamellet, Jean-Louis

 Docteur en études anglophones

Thèse


« Libérer et guérir : Benjamin Orange Flower ou les ambigüités du progressisme (1889-1918) »
Thèse soutenue le 02-12-2016

Directeur de thèse : Professeur Jean Kempf

Résumé de la thèse :
B.O. Flower (1858-1918) considérait la corruption, la pauvreté et la faillite morale de la société américaine au tournant du siècle comme autant de maladies physiques, morales et spirituelles qu’il fallait soigner. Pour ce réformateur chrétien, les idées hétérodoxes de son temps (Populisme, socialisme, expérimentations sociales dans le reste du monde, utopies, réelles et fictionnelles, mais aussi médecines alternatives, spiritisme, mesmérisme ou réalisme littéraire) illustraient l’esprit américain de liberté et se révélaient autant d’outils pour améliorer la société. A travers ses magazines (The Arena, The New Time, The Coming Age et The Twentieth-Century Magazine) se dessine une vision moraliste du monde : Flower voulait régénérer, littéralement, l’homme et la société. C’est un nouveau « Réveil religieux » que Flower appelait de ses vœux, un « Réveil » s’inspirant des découvertes scientifiques de son époque, qu’il s’agisse des nouvelles méthodes en sciences sociales ou les avancées de la « recherche psychique ». La fin de sa vie voit Flower aux prises avec les ambigüités de sa lutte pour la liberté. Pendant les années 1910, lors de sa croisade pour la « liberté médicale », il se bat contre le monopole, commercial et intellectuel, de l’American Medical Association (AMA) qui cherchait à écraser les médecines alternatives et contre le projet du gouvernement fédéral d’établir un Ministère de la Santé. Il défend enfin la liberté de la presse contre la censure de la Poste américaine, son combat le menant (paradoxalement ?) à devenir rédacteur en chef d’un magazine anticatholique, The Menace.

Mon projet de recherche s’articule autour de la biographie intellectuelle d’un réformateur et de la monographie de ses magazines, en particulier The Arena and The Menace. Il s’agira de se saisir de la trajectoire atypique de cet homme pour explorer, selon l’expression de l’historien américain Robert Wiebe, les « étranges combinaisons théoriques » du Progressisme et reconstruire une vision du monde peu étudiée par les historiens mais largement partagée à l’époque. Pourquoi de nombreux progressistes associaient-ils réformes politiques et sociales au mesmérisme et au spiritisme ? Quels liens ces réformateurs voyaient-ils entre avancées scientifiques, protestantisme traditionnel et croyances « alternatives » ? Comment devient-on anticatholique quand on a œuvré toute sa vie pour placer la Règle d’Or (Golden Rule) du Christ au cœur de son activité réformatrice ? Pourquoi de nombreux progressistes et socialistes chrétiens sont-ils devenus anticatholiques dans les années 1910 ? Que signifiait, en somme, le mot « réforme » au tournant du siècle ? Pourquoi le type de réforme qu’incarnait B.O. Flower a-t-il avorté ?

Domaines de recherche

Histoire intellectuelle américaine, histoire des religions, histoire du livre et de la presse

Activités scientifiques (colloques, journées d’étude, bourses de recherche)

  • 13-14 novembre 2014 : Colloque international, Science et discours politique XVIIIe - XXIe siècle, Université Stendhal-Grenoble 3 : "Who is to decide who the cranks are ?
    Benjamin O. Flower, the common sense tradition and scientific expertise in the 1910s."
  • 22-24 mai 2014 : Congrès annuel de l’AFEA (Association Française d’Etudes Américaines), Les Etats-Unis : modèles, contre-modèles... fin des modèles ?, Sorbonne Nouvelle, Paris 3 : "Quel modèle religieux pour la démocratie ? Benjamin O. Flower, génie du protestantisme américain et anticatholicisme au début du XXe siècle."
  • 6 décembre 2013 : Congrès international de l’Institut des Amériques, Femmes dans les Amériques, Aix-en-Provence : "Gender and imagined purity at the turn of the 20th century : the example of B.O. Flower, reformer."
  • 23-25 mai 2013 : Congrès annuel de l’AFEA (Association Française d’Etudes Américaines), Religion et spiritualité, Angers : "From the (Re)awakening of Progressive Social Protest to a New Protestant Reformation : Benjamin O. Flower and the Ambiguities of Religious Mobilization."
  • 22-24 février 2013 : Colloque international Religion in American Life, King’s College, Londres  : “Spiritualizing reform and reforming spirituality : Science and “metaphysical religions” in the work of B.O. Flower.”
  • 8-9 février 2013 : Journée d’étude internationale : International workshop : Comparing Populism, University of Sheffield : “Publishing “The People’s Cause” in the USA at the turn of the century : Benjamin O. Flower, agrarian crusader from the city.
  • 14-24 août 2012 : bourse de recherche à la bibliothèque Mary Baker Eddy à Boston (Mary Baker Eddy Library Fellowship)
  • 21-22 juin 2012 : colloque HOTCUS (Historians of the Twentieth Century United States), Roosevelt Study Centre, Middelburg, Pays Bas : “Acquainting American with Work in Foreign Experiment Stations” : Benjamin Orange Flower and The Arena. A Case Study in the Transatlantic Circulation of Ideas about Social Policy." (publication en cours)
  • 31 mars-2 avril 2012 : congrès biennal EAAS (European Association for American Studies), Izmir, Turquie : “‘Who Is To Decide Who the Medical Charlatans Are ?’ : B. Flower vs. the ‘Doctors’ Trust,’ - Conflicting Health Discourses Among Turn of the Century Progressives.”
  • 16 septembre 2011 : journée d’étude au Centre for the Study of Democratic Culture, University of Sheffield, Angleterre : New Directions in Transatlantic Social Politics : “Acquainting American with Work in Foreign Experiment Stations” : Benjamin Orange Flower and The Arena. A Case Study in the Transatlantic Circulation of Ideas about Social Policy.”

Publications

2016

  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « ‘Who is to decide who the medical charlatans are?’ : Benjamin O. Flower, ‘medical freedom’ and scientific expertise in the USA in the 1910s », in Véronique Molinari et Cyril Besson (dir.), Using and abusing science : science and political discourse from Burke’s “French Revolution” to Obama’s science fair, Cambridge, UK, Cambridge scholars publishing, 2016.

2015

  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « Benjamin O. Flower’s “war on war”: “spiritual idealism” and the (Ambiguous) quest for peace at the turn of the twentieth century », in Linda Martz et Ineke Bockting (dir.), Both swords and ploughshares interactions of war, peace, and religion in America from the War of independence to the present, Cambridge scholars, 2015.

2014



  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « "What is the cocoon but a dark cabinet ? ": Benjamin O. Flower, print culture and the legitimisation of fringe science in the 1890s », Mémoires du livre / Studies in book culture, 2014, vol. 6, nᵒ 1.


  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « Gender and imagined purity of at the turn of the 20th century: the example of B.O. Flower, reformer », Nuevo Mundo Mundos nuevos, 2014.

  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « Du Grand Réveil spirituel à une Nouvelle Réforme protestante : Benjamin O. Flower et les ambiguïtés du potentiel mobilisateur de la religion (1890-1918) », Revue française d'études américaines, 2014, nᵒ 141, p. 107-119.
  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « "Acquainting America with work in foreign experiment stations" : Benjamin Orange Flower and The Arena, 1889-1909 », in Daniel Scroop et Andrew Heath (dir.), Transatlantic social politics : 1800-present, Basingstoke ; New York, Palgrave MacMillan, 2014.

2013


  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « What’s the matter with Benjamin O. Flower? Populism, antimonopoly politics and the “paranoid style” at the turn of the century », European journal of American studies, 06 septembre 2013, nᵒ 1.

  • Marin-Lamellet Jean-Louis, « Publier la « Cause du Peuple » : le Populisme américain au prisme de Benjamin O. Flower, réformateur », Chantiers de la création, 2013, nᵒ 6.

Parcours professionnel

  • Depuis 2008 : vacataire en Langues, Littératures et Civilisations Etrangères spécialité anglais à l’Université de Savoie, cours enseignés :
    • littérature américaine L3 (CM et TD), littérature américaine L2 (TD)
    • thème journalistique et littéraire L2
    • traduction orale L2 et L3
  • Depuis 2004 : professeur agrégé d’anglais au lycée St Exupéry, Bourg Saint Maurice.
  • 2003-2004 : assistant au King Edward VI College, Stourbridge, Angleterre.

Formation universitaire

Depuis 2011 : Doctorant en études anglophones à l’Université Lumière Lyon-2
2004 : Master Lettres, Langues et Etudes Transfrontalières obtenue avec mention Très Bien à l’Université de Savoie.
2003 : Agrégation d’anglais préparée à l’Université Lyon 2 (rang : 29)
2001 : Maîtrise Langues, Littératures et Civilisations Etrangères spécialité anglais obtenue avec mention Très Bien à l’Université de Savoie.
2000 : Licence Langues, Littératures et Civilisations Etrangères spécialité anglais obtenue avec mention Bien à l’Université de Savoie.