/ Projet ANR (2007-2011) : Guerres 16/17

Résumé du travail accompli et rapport final

projet ANR "Guerres 16/17"

Télécharger le rapport final du projet ANR "Guerres 16/17"

Résumé

Les objectifs du projet étaient déclinés selon 5 axes principaux, assortis d’un programme d’ateliers transversaux. Ces 5 axes étaient les suivants :

  • pensée du conflit et pacification ;
  • guerre et pensée du territoire ;
  • langue de la politique et de l’histoire ;
  • raison d’Etat et police ;
  • lectures et usages de Machiavel.

Dans chacun des 5 axes étaient prévues l’organisation de journées d’études, la publication de dossiers monographiques dans des revues scientifiques, la publication de textes et d’essais sur les questions soulevées et l’articulation entre l’ensemble de ce travail et la formation pour et par la recherche de doctorants et de jeunes docteurs dans les domaines considérés (d’où par exemple l’organisation de doctoriales en 2010 et de séminaires mensuels régulier sur le programme du projet à l’Université Paris 8, ce qui a permis la préparation de 6 thèses achevées dans la durée du projet dont 4 en co-tutelle avec nos partenaires italiens).

En outre, dans l’axe « langue de politique et de l’histoire » était prévu (avec un poste d’IGE développeur sur financement ANR) la réalisation de l’outil HyperMachiavel. Cet outil permet d’ores et déjà la lecture synoptique de la princeps du Prince, Blado, 1532 et des traductions françaises du XVIe siècle ; un enrichissement sémantique mettant en évidence les équivalences traductionnelles ; l’indexation lexicale sur corpus bilingue. Il n’a pas actuellement d’équivalent dans la recherche sur la langue de la politique au XVIe siècle et est prévu pour être enrichi de développements ultérieurs en intégrant d’autres textes de Machiavel et d’autres textes de la pensée politique florentine (un projet a été élaboré en ce sens).

Dans les autres axes, nous avons publié comme prévu une série de monographies importantes (au moins une ou deux par axe), un nombre important d’article nés de nos échanges et plusieurs numéros de revue à comité de lecture, émanation pour l’essentiel du travail collectif du groupe de chercheurs de l’ANR réunis régulièrement, avec mise en ligne effectuée ou programmée : 3 numéros de Laboratoire italien – un sur « Philologie et politique », un sur « Géographie et politique », un sur « Justices et armes » - un numéro d’Asterion – sur la question des « Figures de l’ennemi » ; un autre numéro d’Asterion en préparation sur « l’Après-guerre » et un numéro de Laboratoire italien sur « Exil et pensée politique moderne ».

Nous avons aussi été attentifs à l’internationalisation de notre travail, ce qui s’est traduit par la participation à l’élaboration et à la publication (advenue ou en cours) d’au moins 6 colloques internationaux (CESR de Tours, Paris/Lyon, Liège, Turin, Bologne, Naples) ancrés dans l’un ou l’autre des axes du programme. A cet égard, le programme de travaux et de publication prévue précisément dans le projet initial a été réalisé à plus de 80%, seul l’équilibre de l’axe 4 sur « raison d’Etat et police » a été modifié puisque au titre de ces résultats on insistera surtout sur la publication en cours (prévue pour le début de l’année 2012) des traductions françaises des deux ouvrages fondamentaux de Giovanni Botero - La raison d’Etat (à paraître dans la « Bibliothèque de philosophie », chez Gallimard) et le Des causes de la grandeur des villes (à paraître aux presses de l’ENS Ulm). Les résultats scientifiques ouvrent des voies nouvelles notamment dans l’élaboration d’une méthode de travail originale que nous nommons « philologie politique », dans la réflexion sur l’anti-machiavélisme européen, dans la pensée du territoire dans les réflexions politiques d’Ancien Régime, dans l’articulation guerres civiles/guerres de religion.