/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Fontaine, Joseph

 Professeur émérite de science politique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne
Publications dans HAL

Formations et titres universitaires

Agrégation de Science politique (concours interne) ; avril 2000.
Thèse de doctorat en Etudes politiques, soutenue à l’Université de Rennes I, le 10 novembre 1977 : Un syndicat paysan contestataire : la FDSEA de la Mayenne, 1970-1974 ; sous la direction de Ph. BRAUD.
DESS Gestion du personnel et relations sociales, novembre 1982, Institut de Gestion de Rennes (Université de Rennes I)
DES de Droit public, novembre 1973, Université de Rennes I
Licence en Droit (ancien régime), équivalent maîtrise ; 1968-1972 ; Université de Rennes I, juin 1972.

Cursus professionnel dans l’enseignement supérieur et la recherche

Chercheur à Triangle depuis le 1er janvier 2011.

Professeur des universités à l’Université Jean Monnet, Saint Etienne, depuis le 1er septembre 2000.

Maître de conférences à l’Université de Rennes 1 du 1er septembre 1986 au 31 août 2000. Assistant de droit public et science politique à l’Université de Rennes I du 1er septembre 1974 au 31 août 1986.
Après une activité de maître-auxiliaire dans l’enseignement privé, sous contrat d’association, à la fin des années soixante.

Mon cursus est celui d’un universitaire qui, après ses études de droit public, de science politique, et de gestion, conduites au niveau du 3ème cycle, a infléchi progressivement son cursus professionnel en privilégiant la science politique, sans pour autant renoncer aux apports de ses formations juridiques et gestionnaires.

Responsabilités collectives

de 1988 à 2008, ce sont, en tenant compte de courts intervalles de vacance, plus de quinze années de responsabilités officielles, effectives, accrues au fil du temps, conduites corrélativement aux activités de recherches et d’enseignement. Ce sont surtout des responsabilités administratives et scientifiques (dont : à deux reprises, vice-président d’Université, d’abord à Rennes I puis à UJM de Saint Etienne et directeur de laboratoires : codirection du CRAPE, UMR CNRS 6051/IEP de Rennes. Université de Rennes I avec Erik Neveu de 1995 à 1999 ; direction du CERAPSE, EA 777/UJM, de 2002 à 2007. Par ailleurs, doyen de la faculté de droit de l’Université Jean Monnet (2005-2007) et responsabilités pédagogiques : création de diplômes, dont le master 2 Recherche « Droit public et politique des territoires » (UJM ; à compter de 2003). D’autres responsabilités, ponctuelles, ont suivies depuis.
Mandats restants : membre du conseil de gestion de la faculté de droit de Saint Etienne (depuis 2003) et du Conseil scientifique de l’Université (depuis 2005). Membre du conseil de l’ED 483 sciences sociales (depuis 2007).

Enseignements

Depuis septembre 1974, les formations dispensées ont été des plus diverses : en droit constitutionnel, finances publiques, institutions politiques et administratives, mais plus encore en science politique, de manière de plus en plus systématique, au fil du temps ; soit à titre essentiel, depuis une bonne quinzaine d’années : sociologie politique, politiques publiques, sociologie du management public, politiques publiques territorialisées et territoriales, grands problèmes politiques contemporains. De nombreux cours (du DEA au master 2) ont été plus précisément ciblés sur l’étude du personnel local, tant politique qu’administratif, sur les pratiques d’expertise, sur la territorialisation des politiques publiques.

Recherche

Thèmes de recherche
Administration publique, politiques publiques, Territoires-politiques territorialisées et territoriales, contours et évolution de la décentralisation, relations au paradigme démocratique.

Thèmes de spécialisation :
Métier d’élus (surtout « locaux »). Construction de la fonction publique territoriale. Territorialisation des politiques publiques. Engagement/expertise/analyse des politiques publiques.

Plus précisément, mes activités de recherches, appuyés sur différents supports, au-delà de quelques échappées ponctuelles vers d’autres thématiques, ont surtout porté sur la sociologie du personnel politique local et des agents des collectivités territoriales, cela dès le milieu des années quatre vingt, les pratiques d’expertise (du milieu des années quatre-vingt-dix à aujourd’hui) et leur légitimité quand un chercheur en sciences sociales s’y prête, les apports des pratiques d’expertise à la théorie des politiques publiques que j’interroge depuis le milieu des années quatre-vingt-dix, et depuis la fin des années quatre-vingt, la territorialisation des politiques publiques et les pratiques de gestion (notamment du personnel territorial). Depuis quelques temps, j’interroge aussi ces pratiques par rapport au paradigme démocratique. Les supports de mes travaux, ont été divers : ouvrages collectifs dont j’ai assuré la codirection, chapitres dans des ouvrages collectifs, articles dans des revues mais aussi des communications à l’occasion de colloques, nationaux et internationaux. S’y ajoute un nombre significatif de rapports (remis à des services de l’Etat, de Régions, de villes) ce qui renvoie d’ailleurs à certaines caractéristiques de mon cursus. J’ai été en effet souvent à l’interface entre le monde académique et son environnement extérieur, qu’il s’agisse de collectivités locales, d’instances d’évaluation au niveau régional (Conseils régionaux de Bretagne puis de Rhône-Alpes, SGAR Rhône-Alpes), d’audits dans des mairies, en particulier dans le cadre du Service d’éducation permanente de l’Université ( Rennes I) - à l’exclusion de toute activité exercée en libéral -, de formation de cadres territoriaux en relation avec le Centre National de la fonction publique territoriale (CNFPT), par exemple pour ce qui concerne les administrateurs territoriaux. Cette situation me paraît avoir été bénéfique : le capital accumulé au cours des années en contacts, en savoirs pratiques et en observations longues a été, selon moi, essentiel pour la recherche.

1/ Directions d’ouvrages

  • To change or not to change ? Le changement dans l’action publique à l’épreuve du terrain (dir. Joseph Fontaine, Patrick Hassenteufel), Rennes, PUR, 2002 ; 303 p.
  • Le métier d’élu local, (dir. Joseph Fontaine, Christian Le Bart), Paris, l’Harmattan, coll. Logiques politiques, 1994 ; 370 p.

2/ Chapitres dans des ouvrages collectifs

  • « Les équipes présidentielles des Universités entre crispations et réponses pragmatiques », Nathalie Merley, dir., Université et Laïcité, Saint-Etienne, Presses Universitaires de Saint Etienne, 2011, p. 35-44.
  • « Pratiques d’expertise et recherches en sciences sociales. Un recours assumé à l’expertise comme support d’une analyse partagée de l’action publique », Yann Bérard et Renaud Crespin, dir., Aux frontières de l’expertise. Dialogues entre savoirs et pouvoirs, Rennes, PUR, coll. Res Publica, 2010, p. 211-226
  • « Agglomérations urbaines, gouvernance et démocratie »,Danielle Charles - Le Bihan et Ronan Doaré, dir., Les cadres renouvelés de l’intercommunalité. Du territoire de projet à l’identité politique ?, Rennes, PUR, coll. Des sociétés, 2009 ; p. 271-292.
  • « La décentralisation », Jean Garrigues, dir., La France de la Vème République, 1958-2008, Paris, Armand Colin, 2008 ; p.455-457.
  • « La décentralisation de la gestion du réseau routier comme objet d’un questionnement de Science politique », Nathalie Merley, dir., Où vont les routes ? La décentralisation de la gestion du réseau routier, Paris, L’Harmattan, 2007, coll. GRALE, p. 63-89.
  • « Agglomérations et démocratie en France » ; Actes des Entretiens Jacques Cartier 2003 ; Lyon, le 1er décembre 2003 ; La gouvernance : bilan de l’expérience française et comparaison avec les expériences canadienne et québécoise (organisés par le Conseil général du Rhône, Lyon et l’INRS Urbanisation, Culture et Société ; Québec) ; Université de Montréal, 2004 ; p. 59-65.
  • « Quelle sociologie du changement dans l’action publique ? Retour au terrain et refroidissement théorique », avec P. Hassenteufel ; Joseph Fontaine, Patrick Hassenteufel, dir., To Change or not to Change ? Le changement dans l’action publique à l’épreuve du terrain, Rennes, PUR, collection Res Publica , 2002, p. 9-29.
  • « Une mise en perspective historique de l’évaluation (1945 -1998) », Paris ; le 21 mars 2001 ; in Actes du Colloque, Statistique publique, évaluation et démocratie, organisé par les organisations syndicales, représentatives des administrateurs de l’INSEE, de la DARES et la DRESS (ministère de l’Emploi et de la solidarité), de la DEP (ministère de l’Education nationale) et de la D4E (ministère de l’Aménagement du territoire et de l’environnement) ; 2001 ; p.10-21.
  • « Evaluer les politiques publiques. Dispositifs d’exception pour la ville et banalisation de l’action publique » ; Didier Renard, Jacques Caillosse, Denys de Béchillon, dir., L’analyse des politiques publiques aux prises avec le droit, Paris, LGDJ, coll. Droit et Société, Série politique, 2000 ; p. 251 - 284.
  • « Quels débats sur l’action publique ? Les usages de l’évaluation des politiques publiques territorialisées » ; B. François, E. Neveu, dir., Espaces Publics Mosaïques. Acteurs, arènes et rhétoriques des débats publics contemporains, Rennes, PUR, collection Res Publica, 1999 ; p. p. 285-305.
  • « La citoyenneté, quelle citoyenneté ? », Actes des Premières Rencontres Francophones des jeunes chambres économiques, organisées par la Jeune Chambre Economique de Rennes et de sa Région, Rennes, 20-22 septembre 1995, p.44-47.
  • « Chercheurs et acteurs : complémentarité et apports réciproques », Actes du Salon national de la vie associative, OSCR, Rennes, 1994, p. 71-73.
  • « L’élu patron ; Joseph Fontaine, Christian Le Bart, dir., Le métier d’élu local, Paris, l’Harmattan, coll. Logiques politiques, 1994 ; p. 73-110.
  • « Sur le métier d’élu local », (avec C. Le Bart) ; » ; Joseph Fontaine, Christian Le Bart, dir., Le métier d’élu local, Paris, l’Harmattan, coll. Logiques politiques, 1994, p. 11-26.

3/ Articles parus dans des revues internationales et nationales à comité de lecture

  • « Regions in France : stronger institutions in a more unstable context » / « Les Régions en France : des institutions renforcées dans un contexte instable », The Canadian Journal of Regional Science / Revue canadienne des sciences régionales, Volume 33, (3) 2010, p.109-124.
  • « Quelle identité métropolitaine en Europe ? », EspacesTemps.net, 23 novembre 2004
  • « Evaluation in France, a component of territorial Public action » ; avec Ph. Warin, Public Administration, vol.79, 2, 2001, p.361-382.
  • Compte rendu sur Olivier BORRAZ, Gouverner une ville. Besançon 1959-1989, Rennes, PUR, collection Res Publica, 1998 ; Sociologie du travail, 43, vol.1, janvier-mars 2001, p .148 -149.
  • « Retour d’évaluations : la régionalisation des politiques publiques entre affichage et incertitudes », Pôle Sud, 12, mars - avril 2000, p. 95-112 ; avec Ph. Warin.
  • « Evaluation des politiques publiques et sciences sociales utiles », Politix, n°36, 1996, p.51-71.
  • « Public Policy Analysis in France : Transformation and Theory », Journal of European Public Policy, 3, 3, September 1996, p. 481-498.
  • « Une région, des lycées, un rectorat. L’incidence politique de la décentralisation en Bretagne », Savoir (LGDJ), 4, (4), octobre - décembre 1992, p. 669-691.
  • « Le Parti Socialiste et le management de la ressource humaine dans les mairies », La Revue Administrative, septembre - octobre 1989, p. 461-469.
  • « Etre cadre de catégorie A dans la mairie d’une grande ville », Politiques et management public, 4, (3), 1986, p. 37-62.

4/ Autres revues (sélection)

  • « Les relations entre élus associatifs et élus municipaux », Synergies (revue du mouvement associatif), mai 1995, p.17-19.
  • « Mais qu’est-ce donc que l’action socioculturelle ? », Synergies , n° 3, décembre 1992, p. 17-19.
  • « Faut-il former le personnel territorial ? L’audit de formation comme révélateur de la gestion des fonctionnaires dans les petites et moyennes mairies ? », Les Cahiers du CNFPT, n° 35, avril 1992, p. 160-169.
  • « L’incidence politique de la décentralisation dans les lycées dans la Région Bretagne », Les Cahiers économiques de Bretagne, 4, 1991, p. 1-13.
  • « Mandat électif et gestion du personnel », Economie et Humanisme, n° 305, janvier - février 1989, p. 57-65.

5/ Conférences, congrès, colloques
Liste non exhaustive : les communications faites dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix ne sont pas ici référencées et on a opéré une sélection sur celles présentées à compter de l’année 2000

  • « Professions et métiers dans les villes et agglomérations de France. Elus et directeurs : un état de la littérature de science politique depuis quinze années », Colloque de la société québécoise de science politique : Les Voies multiples de la science politique, Atelier Professions et métiers du local (organisé par Joseph Fontaine et Anne Mévellec)  ; Ottawa , les 27 et 28 mai 2009, 18 pages.
  • « Du côté des Régions : les transformations de l’action publique locale en France », Actes du Colloque de l’Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF), Territoires et action publique territoriale : nouvelles ressources pour le développement régional, Rimouski, Québec, Canada, 25, 26,27 août 2008 ; publiés en ligne sur http://asrdlf2008.uqar.qc.ca/ ; 17 p.
  • « La pratique de l’expertise et la prise de responsabilités institutionnelles constituent-elles des postures d’analyse pertinentes de l’action publique ? », VIIIème congrès de l’association française de Science politique, Atelier AFSP « Quelles méthodes et techniques d’enquête pour quelle sociologie de l’action publique ? » organisé par Joseph Fontaine, Gilles Pinson, Andy Smith, Lyon, 14-16 septembre 2005 ; 14 p.
  • « L’action publique de sécurité routière », communication présentée en séance plénière, le 28 octobre 2004, du séminaire de l’Action Concertée Incitative « Sécurité routière et société », organisé par l’INRETS, le CNRS et le ministère délégué à la recherche, Paris, les 27 octobre et 28 octobre 2004, 7 p. ; disponible sur CDROM (INRETS) avec les autres communications présentées lors du séminaire.
  • « La notion de métier, facteur de modernisation de la fonction publique territoriale ? », 10 pages, Colloque organisé par le laboratoire d’économie et des sciences sociales de Rennes (LESSOR), Université Rennes 2 Haute Bretagne, Colloque La fonction publique. Vingt ans après, Rennes, le 14 octobre 2004 ; 10 p.
  • « Des sentiers de dépendance pour la fonction publique territoriale ? De la 3ème République à aujourd’hui », Colloque organisé par le laboratoire d’économie et des sciences sociales de Rennes (LESSOR,), Université Rennes 2 Haute Bretagne, Colloque La fonction publique. Vingt ans après, Rennes, le 14 octobre 2004 ; 23 p.
  • « Remarques introductives sur l’articulation des politiques des gouvernements supérieurs et des actions métropolitaines : quelques perspectives analytiques », Colloque La gouvernance métropolitaine, recherche de cohérence dans la complexité, Dix-septième entretiens Jacques Cartier, Centre Jacques Cartier/Université de Montréal, Montréal les 7 et 8 octobre 2004 ; disponible sur http://ejc.inrs-ucs.uquebec.ca/Lyon2003.htm
  • « Le chercheur en sciences humaines et sociales et la vie de la cité », colloque sous la présidence d’Hubert CURIEN, organisé à l’initiative de Rennes Métropole : En 2002, quelle recherche, quels chercheurs dans l’agglomération ?, Rennes, les 10 et 11 juin 2004 ; 1O p. (résumé publié dans la synthèse du colloque, p. 50-51 ; disponible sur CDROM (Rennes Métropole).
  • « Quels acteurs et quels systèmes locaux de sécurité routière ? », séminaire du CERAPSE (EA 777 ; UJM) ; « La sécurité routière vue d’en bas », Saint Etienne, le 2 avril 2004 ; p. 4-9 de la synthèse du séminaire.
  • « L’identité régionale peut-elle favoriser la croissance économique ? A quelles conditions ? » ; colloque « Diversité culturelle et mondialisation : repenser la démocratie » organisé par l’association Identités et démocratie, Rennes, 19-21 septembre 2002 : Avant-propos introductif (et présidence) de la séance « Identités régionales et développement » ; 7 p.
  • « Les Régions existent elles en France ? » ; séminaire conjoint du Groupe de recherches et d’intégration régionale (GRIR ; Université du Québec à Chicoutimi) et du groupe de recherche interdisciplinaire de l’Est du Québec (GRIDEQ ; Université du Québec à Rimouski) ; le 23 novembre 2000 ; 15 p.

6/ Rapports (sélection)

  • « Politiques de la sécurité routière et gouvernement des territoires », rapport final de recherche, au titre de l’ACI Sécurité routière et société, Société des usagers de la route et régulations du risque routier, mars 2008, 13 pages ; avec Elodie Pinsard.
  • Synthèse du séminaire CERAPSE (EA 777, UJM) : « La sécurité routière vue d’en bas », tenu à Saint Etienne ; le 2 avril 2004 ; mai 2004 ; 47 p.
  • « L’évaluation à mi-parcours du DOCUP Objectif 2, 2000-2006. Projet d’avis à l’intention du conseil scientifique régional de l’évaluation (CESR) de la Région Rhône-Alpes sur le rapport remis par le cabinet CODE au SGAR Rhône-Alpes en septembre 2003 », avril 2004, 12 p.
  • « Rapport sur l’évaluation de la politique du développement social des quartiers en Bretagne », Comité régional d’évaluation des politiques publiques (Préfecture de la Région de Bretagne/Conseil Régional de Bretagne d’évaluation) / CRAPE, février 1994, 60 p., plus annexes.
  • « Mairie de Perros-Guirec. Plan de formation et gestion prévisionnelle du personnel », Service d’Education Permanente (SEP) de l’Université de Rennes 1.
    Rapports, 76 p. Plus annexes techniques ; avec F. MICHEL, chargé de mission au SEP, septembre 1990 - juillet 1991.
  • « L’articulation des politiques nationales et locales : la décentralisation du système éducatif des collèges et lycées dans l’Académie de Rennes », Rapport pour le Ministère de l’intérieur (Direction générale des collectivités locales ; service des études), mai 1990, 85 p., in Etude coordonnée par le GRAL-CNRS, sous la direction d’Yves MENY : Les politiques décentralisées de l’éducation : analyse de quatre expériences régionales, juillet 1990.
  • « Mairie de Redon. Plan de formation et gestion prévisionnelle du personnel », SEP de l’Université de Rennes 1 ; avec F. MICHEL
    Rapports, 140 p., plus annexes techniques, janvier 1988 - décembre 1988.
  • « Mairie de Fougères. Plan de formation et gestion prévisionnelle du personnel », Service d’éducation permanente (SEP) de l’Université de Rennes 1 ; avec F. MICHEL
    Rapports, 203 p., plus annexes techniques, décembre 1986 - novembre 1987.
  • « Rapport sur un climat social. Etre cadre de catégorie A à la mairie de Rennes », juillet 1982, Institut de gestion de Rennes (IGR) de l’Université de Rennes I/Mairie de Rennes, 157 p.

7/ Divers autres travaux de recherches

  • Variations des politistes français sur l’action publique. Transformations de l’action publique et effets de théorie, CRAPE, Rennes, septembre 1995, 37 p.
  • « Expertise et recherche en science politique », (sélection de documents méthodologiques et de rapport d’audits pratiqués en mairie, ainsi que d’évaluations de politiques publiques) ; Rennes, CRAPE, janvier 1995, 278 pages.
  • « La politique de formation du personnel territorial (1962-1986) » ; Rennes, CRAPE (UMR CNRS /Université et IEP de Rennes) octobre 1987 ; 57 p.

8/ Travaux doctoraux

  • Synthèse des travaux présentée pour l’habilitation à diriger des recherches en Science politique, Université de Rennes I, 9 janvier 1995, 58 p.
  • Thèse de doctorat en Etudes politiques, soutenue à l’Université de Rennes I, le 10 novembre 1977 : Un syndicat paysan contestataire : la FDSEA de la Mayenne, 1970-1974  ; 10 novembre 1977, 423 p. Sous la direction de Philippe BRAUD.

9/ Directions de thèses
10 thèses dirigées et soutenues : neuf lauréats qui exercent aujourd’hui leurs activités professionnelles dans le monde de la recherche et/ou de l’enseignement supérieur, en France ou à l’étranger (Canada).

10/ Organisation de manifestations scientifiques (sélection)
Dans le cadre du réseau franco-canadien Jacques Cartier, organisation de deux manifestations scientifiques :

  • un séminaire international sur « La Gouvernance : bilan de l’expérience française et comparaison avec les expériences canadiennes et québécoises » (Lyon, 1er décembre 2003) ;
  • un colloque international à l’Université de Montréal, sur « La gouvernance métropolitaine, recherche de cohérence dans la complexité », les 7 et 8 octobre 2004.

S’y ajoutent :

  • l’atelier « Quelles méthodes et techniques d’enquêtes pour quelle sociologie de l’action publique » au 8ème congrès de l’Association française de science politique (AFSP), Lyon, 14-16 septembre 2005 ; en relation avec Gilles PINSON et Andy SMITH ;
  • l’atelier « Professions et métiers du local », au 6ème congrès de la Société Québécoise de science politique (SQSP), Ottawa, 27 et 28 mai 2009 ; en collaboration avec Anne MEVELLEC.

11/ Responsabilités éditoriales
Membre du comité éditorial de Droit et société (2003-2011) et, plus ponctuellement referee pour diverses revues et collections d’ouvrages.

Pôle(s)

Membre du/des pôle(s) : Action Publique