/ Séminaire Onomastique politique (archives 2008-2012)

Bertrand Pirat : "Le débat sur le nom du Nouveau Parti Anti-capitaliste"

26 juin 2009, de 16h à 18h en Salle du Conseil de l’Institut d’études politiques de Lyon 14 avenue Berthelot, Lyon 7ème

img



Intervenant : Bertrand Pirat, post-doctorant du laboratoire Triangle, Université de Lyon, Institut d’études politiques

bertrand.pirat [at] educagri.fr

Résumé de la communication

De l’appel initié par la Ligue Communiste Révolutionnaire le 5 juillet 2007 pour la fondation d’un « nouveau parti anticapitaliste », au congrès fondateur du NPA en février 2009, on peut observer un processus de dénomination partisane en train de se faire. La mise en débat du nom du nouveau parti au sein même de l’organisation, le caractère provisoire du nom volontairement maintenu par les initiateurs du projet, la réception médiatique du processus, laissent penser que la dénomination partisane peut s’envisager ici comme un élément de mobilisation politique à part entière.

La description de ce processus de mobilisation par la dénomination oblige à envisager le syntagme nouveau parti anticapitaliste en discours, comme une « formule », c’est-à-dire comme un énoncé susceptible d’être repris par différents acteurs politiques, tout en demeurant problématique pour ceux qui le reprennent (Krieg, 2009). La mise en contiguïté synchronique de discours provenant des champs militant, politique, intellectuel, journalistique, mais aussi des forums de discussion intra et extra partisans, et ayant pour caractéristique commune de discuter, explicitement et pour elle-même, une ou plusieurs lexies, permet de rendre compte de la constitution d’un espace de circulation de la formule et de donner à voir le travail, proprement politique, de négociation qui s’opère tout à la fois sur le signifiant, le signifié et le référent de chacune des composantes de la formule.

En diachronie, l’analyse d’un corpus de soixante-et-onze chapeaux d’articles de l’hebdomadaire Rouge permet de mettre au jour les formes et les usages concurrents de la formule(un/ce/le nouveau parti anticapitaliste, NPA). Le choix entre sa simple reprise ou sa constitution en nom propre montre un processus d’objectivation inégal du phénomène partisan à l’état naissant.

Mots clés :

formule, LCR, nom de parti, NPA, onomastique politique

/ Séminaire Onomastique politique (archives 2008-2012)

UMR
2005 - 2019 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]