/ Colloques - journées d’étude

Journée d’études « Les acteurs des relations professionnelles face à la reprise et la création d’entreprises », co-organisée par Triangle, le LISE et le CERAPS

17 octobre : 09h00 - 17h00, au CNAM, 2 rue Conté, 75003 Paris (salle 21.2.31)

Présentation

Journée organisée dans le cadre du réseau thématique Relations professionnelles (RT 18) de l’Association Française de Sociologie.

L’objectif est d’interroger le rapport des syndicats, de l’État et du patronat face à la sauvegarde d’entreprises en liquidation mais aussi de voir comment la création, notamment par d’anciens micro-entrepreneurs, de structures mêlant indépendance et salariat, comme la Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) ou la Société Coopérative et Participative (SCOP), peuvent être un moyen pour les travailleurs d’allier autonomie et protection sociale. La question centrale est celle de cette prise d’autonomie par les travailleurs, à l’aide (ou pas) des syndicats, par le (lieu de) travail. Cette journée est inédite car elle mêle monographies et comparaisons à la fois historiques et contemporaines sur différents secteurs d’activité mais aussi dans plusieurs pays et à des époques diverses.

Cette journée d’études sera mixte : neuf chercheur.ses seront accueilli.e.s sur trois panels aux côtés desquel.les figureront également des acteurs de terrain, soit trois responsables syndicaux et/ou créateur.ices d’entreprises.

Cette journée s’adresse aux membres du corps académique mais également à des membres de la société civile comme des syndicalistes ou des créateur.ices d’entreprises ou de coopératives. L’évènement se veut mixte et participant à la discussion entre monde scientifique et monde du travail.

Télécharger l’affiche et le programme

Programme

8h30 : Accueil café

9h15-10h45
"Je t’aime moi non plus" ? rapports ambivalents entre syndicalisme et coopérativisme

  • Maxime Quijoux (LISE, CNAM), "Scop qui peut. L’essor des Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (SCOP) au tournant des années 1980 : enjeux sociaux et luttes politiques"
  • Willy Gibard (Triangle, Université Lyon 2), "La SCOPD Manufrance (1980-1985) : D’une lutte nationale à un oubli total"
  • Annick Coupé, Attac, ex porte-parole Solidaires

11h-13h
De la contestation à la gestion : le syndicalisme à l’épreuve de la coopérative

  • Anne-Catherine Wagner (CESSP, Université Paris 1), "Les syndicalistes dans les Scop : des expériences contrastées"
  • Guillaume Gourgues (Triangle, Université Lyon 2), "La leçon du CIASI : les haut-fonctionnaires face à la coopérative Lip (1978-1982)"
  • Karel Yon (IDHES, Nanterre), "L’autogestion en dispute : horizons et pratiques de la relance des tissages Deffrenne-Dampierre (Roubaix, 1976-1980)"
  • Maxime Picard, PDG de la Coopérative de Presse et de Messagerie Méditerranéenne, SGLCE-CGT

Déjeuner

14h30-16h30
Le salariat pour accéder à l’indépendance ?

  • Mathilde Mondon-Navazo (PACTE, Université Grenoble Alpes) ,
    "Passer de l’indépendance au salariat pour gagner en autonomie ? La coopérative Smart en France, Allemagne et Italie"
  • Emilie Aunis & Hélène Stevens (GRESCO, Université de Poitiers & INRS), "Penser les alternatives aux plateformes par la création d’entreprise. Le cas des livreurs à vélo"
  • Sandrino Graceffa (LISE, CNAM), "Employés-employeurs : la situation trouble des fondateurs d’associations loi 1901"
  • Jérémy Wick, fondateur de Black Bird
/ Colloques - journées d’étude