couverture du livre / Autres livres ou n° de revues

« Villes et territoires accueillants » en France et ailleurs

Présentation

« Au sein de l’Union européenne, depuis l’automne 2015, un nombre croissant de municipalités, qu’elles soient des métropoles, des villes moyennes ou de petites villes voire des villages, ont signifié leur volonté d’être des territoires accueillants pour les populations migrantes (tribunes dans la presse, prises de parole publiques). Ainsi, des collectifs de villes sont nés, tels que Solidarity Cities au niveau européen ou l’ANVITA (association nationale des villes et territoires accueillants) en France. Ces démarches s’inscrivent souvent à rebours des politiques nationales, en s’opposant à des gouvernements nationaux hostiles aux populations migrantes, comme cela a été le cas du maire de Palerme, Leoluca Orlando, ou au contraire en complément des politiques d’accueil de ces populations, comme en Allemagne. A travers les contributions de 17 chercheur.e.s, scrutant huit territoires ( les montagnes autour de Grenoble, Nantes, Villeurbanne, Strasbourg, Bristol, Barcelone, Naples et les villes marocaines) et des entretiens avec trois élu.e.s investi.e.s sur ces thématiques, ce numéro spécial rend compte de cette nouvelle géographie de l’accueil, des relations d’interdépendance entre les Etats et les gouvernements locaux, ainsi qu’à la place des mouvements associatifs et citoyens dans ces processus d’accueil. Ces analyses contribuent par là à une compréhension de la nouvelle gouvernance des migrations. »

Auteur(s) du labo

Anouk Flamant
/ En savoir +