/ Séminaire « Écrire les modernités arabes »

Nael El-Toukhy, Nisā’ al-Karantīnā, trad. par Khaled Osman, Les Femmes de Karantina

20 octobre : 14h00 - 16h00, en distanciel

Présentation de l’ouvrage

L’ouvrage de Nael El-Toukhy, Nisā’ al-Karantīnā, trad. française par Khaled Osman, Les Femmes de Karantina a été publié en 2017 chez Actes Sud.

Saga familiale sur trois générations dans une Alexandrie parallèle et secrète, Les Femmes de Karantina offre une galerie de personnages truculents tous plus en délicatesse avec la loi les uns que les autres. A la veille de la Révolution, une histoire d’amour naît entre la fière et volontaire Inji et le miséreux et débrouillard Ali. Ayant causé la mort d’un homme lors d’une altercation, les deux amoureux fuient à Alexandrie pour s’y cacher. D’abord contraints de faire profil bas, ils vont affirmer leur ambition au gré des rencontres, bâtissant chacun à sa façon un empire et participant à l’histoire secrète d’Alexandrie, loin de sa légende dorée. Trafic, prostitution, crimes de sang – ce patrimoine génétique déviant va se transmettre aux générations suivantes selon un processus graduel qui culmine dans un final d’anticipation sociale et urbanistique situé en 2064. Traitement iconoclaste des mythes, maniement audacieux de la langue, humour féroce, Nael El-Toukhy renverse la tradition et la légende avec une énergie contagieuse.

/ Séminaire « Écrire les modernités arabes »