/ Séminaire « Liberté, individu et pouvoir dans les espaces anglophones »

Florence Petroff : « La peur du complot écossais en Amérique : un transfert culturel dans la crise impériale (1765-1776) »

12 mai : 16h30 - 18h00, à la MSH Lyon St-Etienne, 14 avenue Berthelot, au sous-sol, salle Ennat Léger

Présentation

Intervenante :

  • Florence Petroff est maîtresse de conférences en histoire à La Rochelle Université et chercheure au Centre de recherche en histoire internationale et atlantique (CRHIA).

Résumé de son intervention :

À partir de 1765, la presse américaine diffuse une théorie du complot qui fait des ministres écossais de George III les responsables de la crise opposant les Treize Colonies à la métropole. Le mythe de l’influence secrète de l’ancien premier ministre écossais Lord Bute, élaboré en Angleterre par John Wilkes et ses amis, traverse l’Atlantique et trouve un terreau favorable en Amérique où il est adapté aux besoins des colons. Cette communication propose une analyse des mécanismes de l’appropriation et du rôle de la peur dans la pensée politique américaine, dans le contexte du long prélude à la Révolution, de la crise du Stamp Act à la Déclaration d’Indépendance.