http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article235
/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Payre, Renaud

vendredi, 4 mars 2005

Détails :


Envoyer un courriel
Envoyer un courriel
Envoyer un courriel

ENS de Lyon (site Descartes)
Bureau D4.256
15 parvis René Descartes
69342 LYON Cedex 07
Tél. : 04 37 37 64 99


Parcours


Directeur de Sciences Po Lyon (depuis sept. 2016)
Directeur de l’UMR 5206 - Triangle, (sept. 2012- nov. 2016)

Diplômé de l’IEP de Grenoble en 1997, j’ai obtenu mon doctorat de science politique en décembre 2002.

Cette thèse a bénéficié d’une allocation de recherche mais aussi plus ponctuellement d’une bourse Fulbright (bourse Fulbright, commission franco-américaine d’échanges culturels et universitaires) au premier semestre 2001 au cours duquel j’ai été accueilli comme Visiting Scholar à Columbia University (New York - USA).

J’ai soutenu une habilitation à diriger des recherches à l’Université Lyon II en mai 2008. Le mémoire est intitulé Ordre politique et gouvernement urbain.

Professeur de science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon, je suis membre de l’Institut Universitaire de France (junior).

Domaines de recherche

Action publique urbaine

Le premier chantier concerne l’action publique urbaine. L’angle privilégié consiste à analyser cette action publique à travers les circulations transnationales ou infra-nationales d’innovations, de techniques et de ressources politiques. L’objet réseau de villes étudié dans une perspective historique est au centre des enquêtes. Autrement dit, il s’agit de sortir d’une approche en termes de centre-périphérie et « dé-localiser » l’analyse du pouvoir urbain en repérant sa possible structuration horizontale (de ville à ville). C’est une réflexion plus générale en termes d’ordre politique urbain qui a été ainsi proposée dans le mémoire d’habilitation à diriger les recherches (soutenu en 2008). Deux terrains concourent à ce chantier : le premier a trait aux réseaux de la réforme municipale dans la première moitié du vingtième siècle et le second aux réseaux de villes contemporains.

Cette recherche sur les réseaux de villes contemporains a d’ores et déjà donné lieu à des publications :

Sciences de gouvernement

Le deuxième chantier concerne les sciences de gouvernement. La dynamique de recherche des « sciences de gouvernement », initiée il y a une quinzaine d’années sur différents sites, rassemble des enquêtes portant sur diverses configurations historiques. Ainsi à partir d’un questionnement saisissant les savoirs à partir des acteurs individuels et collectifs qui les produisent et s’en saisissent, j’ai privilégié deux terrains : les sciences de gouvernement des villes et la science administrative.

Les temporalités politiques

Le troisième chantier est collectif et traite des temporalités du politique. Il repose sur un constat : la professionnalisation et le métier politique ont été appréciés à travers divers marqueurs comme l’adoption de rôles, la diffusion de savoirs et savoir-faire propres aux élus, ou encore la question de la rémunération et des indemnités. Ils peuvent l’être aussi grâce au rapport au temps et à l’inscription de l’activité politique dans la durée – vivre durablement de la politique –. C’est là poser la question de l’accumulation des mandats qui se joue à travers non seulement le cumul des mandats mais aussi la longévité politique. C’est aussi s’interroger sur le lien entre les cadences électorales et l’action publique. C’est notamment ce que j’ai commencé à faire dans l’analyse d’un leadership spatio-temporel saisi à partir des agendas privés et administratifs d’un élu.

Les temporalités du politique

Socio-histoire de l’action publique

Tous ces travaux – malgré leur statut différent – cherchent à privilégier un ancrage empirique, souhaitant s’inscrire dans une perspective générale de sciences sociales de l’action publique et du politique. C’est cette perspective qui est creusée dans le cadre du quatrième chantier davantage épistémologique et consacré à la socio-histoire de l’action publique. Il s’agit à travers une mise en perspective historique de la sous-discipline « analyse des politiques publiques » de réfléchir aux conditions de possibilités – et aux protocoles d’enquête associés – d’une science historique prenant pour objet l’action publique.


Toutes thématiques - publications récentes

2017

2016

2015

— > Se reporter également à la liste complète des publications depuis 2005 dans le CV HAL


Documents joints

—> Publications dans HAL
PNG - 85.6 ko
87 x 61 píxels