image du logo
http://triangle.ens-lyon.fr//spip.php?article10388
/ Conventions

Convention CNRS- IRESP-CNSA : « [TrajUlis] - L’orientation scolaire des élèves soutenus par le dispositif Ulis en fin de troisième : continuités des pratiques et des représentations, discontinuités des parcours ? » [2021-2024]

vendredi, 17 septembre 2021 [ / UMR 5206]

Présentation du projet

Contexte

La scolarisation des élèves en situation de handicap à l’école ordinaire s’impose depuis les années 2000 sur l’agenda politique de la plupart des pays occidentaux. En France, les travaux de la Direction de l’évaluation, du pilotage et de la prospective (DEPP) montrent qu’elle est quantitativement allée bon train, en particulier grâce à l’expansion des unités localisées pour l’inclusion scolaire (Ulis) qui concernent, depuis 2015, l’ensemble du cursus jusqu’à la fin de l’enseignement obligatoire. Cependant, les chiffres recouvrent des réalités qualitatives variées et nous disposons d’un corpus de données encore très parcellaires sur les élèves scolarisés avec l’appui du dispositif Ulis. À l’échelle nationale, les performances scolaires de ces élèves commencent à faire l’objet d’une investigation plus précise (DEPP, 2019) ; les données françaises de l’enquête internationale Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) permettent également de nourrir les analyses sur le sentiment de bien-être au collège de ces élèves, et de développer la thématique de la qualité de vie à l’école (CNESCO, 2017). En revanche, à notre connaissance, aucune analyse d’ensemble sur les inégalités de trajectoires de ces élèves scolarisés avec l’appui d’un dispositif Ulis n’a encore été proposée.

Objectifs et questions de recherche

Quelques travaux récents ayant été initiés en ce sens sur les discontinuités de parcours (Bourdon, 2019, 2020), nous souhaitons creuser ce sillon en ciblant notre enquête sur le turning point que constitue, pour les élèves scolarisés en Ulis, la fin de l’enseignement obligatoire et ses suites immédiates.

Le projet TrajUlis vise ainsi à intégrer trois objectifs :

Méthodologie et terrains

TrajUlis s’appuie pour ce faire sur une méthodologie mixte, combinant d’une part l’analyse de données secondaires des trois académies relatives à l’orientation des élèves Ulis à la fin du collège, et le suivi d’une cohorte d’entre eux (entretiens individuels) sur chacun des quatre établissements par académie sur 2 ans, pendant la transition fin de 3ème - post-collège ; d’autre part, une série de focus-groupes pluri-professionnels pour chacun des 12 établissements, doublée d’une série d’entretiens auprès des seuls coordonnateurs Ulis. Enfin, de séquences d’observations des moments-clés de l’orientation scolaire en établissement, ainsi que des commissions académiques d’affectation et d’orientation en Ulis Lycées.

Perspectives pour l’action publique

Si le projet trajUlis concerne davantage les politiques d’éducation que le secteur sanitaire et social, il permet aussi d’éclairer la transformation de l’offre médico-sociale en précisant les modalités en cours de l’externalisation scolaire de certains publics-cibles des IME et ITEP (élèves accueillis en Ulis ou sur liste d’attente Ulis faute de places en IME et ITEP, élèves notifiés Ulis et dont les familles refusent l’affectation et/ou l’orientation).

Deux moments-clé permettront la diffusion des résultats de l’enquête auprès de différents acteurs du champ : le colloque TrajUlis prévu en novembre 2023 ; l’ouvrage qui en sera issu, dont la publication est prévue pour le printemps 2024. Par ailleurs, chacune des équipes s’annonce disponible aux sollicitations des acteurs professionnels locaux pour une présentation des avancées/résultats de l’enquête, en particulier à l’échelon académique (séminaires de rentrée de l’encadrement, conférences de formation de l’ASH).

Durée : 3 ans

Responsable scientifique

Membres