/ Docteur·e·s

Nevejans, Pierre

Docteur en histoire

Thèse

  • Thèse soutenue le 25 novembre 2022.
  • Titre de la thèse : « Les diplomaties plurielles de Côme Ier de Médicis. Les agents florentins et la France à la fin des guerres d’Italie (1537-1559) »
  • Fiche theses.fr

Publications

Axes de Recherche

  • Histoire de la France et de l’Italie à l’époque moderne
  • Relations internationales et agents diplomatiques en Italie et en Europe (XVe-XVIe siècles)
  • Histoire sociale des milieux de cour du Moyen Âge à l’époque moderne
  • La construction de l’État dans l’Europe de la première modernité
  • Présence et pensée politique italienne à la cour de France (XVe-XVIe siècles)

Formation

  • 2018-2022 : Doctorat, École normale supérieure de Lyon / Sorbonne Université, sous la direction de Romain Descendre et la co-direction de Nicolas Le Roux. Titre de la thèse : « Les diplomaties plurielles de Côme Ier de Médicis. Les agents florentins et la France à la fin des guerres d’Italie (1537-1559) ».
  • 2017-2018 : Master 2 Histoire de la pensée politique (École normale supérieure de Lyon). Titre du mémoire : « Bernardo de Medici, un ambassadeur florentin à la cour de France (1544-1545) », sous la direction de Romain Descendre, mention Très bien.
  • 2017 : Agrégation externe d’histoire (68e)
  • 2016 : Capes d’histoire-géographie
  • 2014-2015 : Master 2 Histoire moderne et contemporaine (Université Jean Moulin Lyon 3). Titre du mémoire : « Le prince et le diplomate. II : Étude de la réception diplomatique dans l’Europe de la Renaissance », sous la direction de Sylvène Édouard, mention Très bien.
  • 2013-2014 : Master 1 Histoire (Université Jean Moulin Lyon 3). Titre du mémoire : « Le prince et le diplomate. Culture visuelle, mise en scène politique et présence diplomatique (France, Bourgogne, Angleterre ; XVe-XVIe siècles) », sous la direction de Sylvène Édouard, mention Très bien.
  • 2010-2013 : Licence d’histoire, mineure droit (Université Jean Moulin Lyon 3)
  • 2010 : First Certificate of Cambridge

Enseignements

  • 2022-2023 : Professeur agrégé d’histoire - Académie de Lyon.
  • 2021-2022 : Attaché temporaire d’enseignement et de recherche - Université Clermont Auvergne (192h).
  • 2020-2021 : Activité d’enseignement complémentaire - École normale supérieure de Lyon (64h).
  • 2018-2020 : Enseignant vacataire - Université Jean Moulin Lyon 3 (128h).
  • 2017-2018 : Professeur agrégé stagiaire - Lycée polyvalent Léonard de Vinci (Villefontaine).

Financements de recherche

  • 2018-2021 : contrat doctoral, École normale supérieure de Lyon
  • printemps 2019 : Eva Schler Fellowship, The Medici Archive Project.
  • janvier 2020, février 2021 : bourses mensuelles de l’EFR.

Organisation d’événements scientifiques

  • Colloque international co-organisé avec Claire Lorenzelli, Amicie Pélissié du Rausas et Damien Fontvieille : « Aux marges de la négociation diplomatique : acteurs, espaces, circulations (XIIIe - XXe siècles) », École normale supérieure de Lyon, 23-24 juin 2022.
  • Organisateur de la discussion autour du livre de Raphaël Barat, Voter pour rien. 1691, Le jour où les citoyens menacèrent de « faire sauter les vieux » (Paris, Payot, 2022), dans le cadre du cycle « Parlez-nous de ... » de la bibliothèque Diderot de Lyon, Bibliothèque Diderot, espace « La Parenthèse », 2 juin 2022.
  • Journée d’études co-organisée avec Julien Guinand : « La Fortune de l’Entre-deux. Capitaines, prélats et ambassadeurs italiens entre Valois et Habsbourg, des Alpes à Venise (1519-1559) », École normale supérieure de Lyon, 22 octobre 2019.

Publications

En cours d’écriture

« Un problème de définition : d’une histoire de la domesticité de cour à celle des mondes du service aulique (XVe – XVIe siècles) ».

Cet article visera à dresser un état de la recherche et tisser quelques pistes pour une étude renouvelée des milieux de cour en Europe occidentale, à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Il s’agit surtout d’intégrer dans ces milieux un ensemble d’acteurs dissimulés, qui constituent les « petites-mains » du service quotidien de la cour, ceux chargés des basses-œuvres. Cette histoire renouvelée, qui fait œuvre de justice sociale envers ces individus, s’ancre dans un contexte historiographique favorable à l’étude des domesticités, des tâches occupées par les individus les plus pauvres de la cour, mais aussi par une majorité de femmes. Au-delà de l’historiographie désormais classique sur le sujet (Jean-Pierre Gutton, Monique Châtenet), l’article convoquera des travaux récents sur la définition du groupe social du service (Raffaella Sarti), sur les serviteurs des monastères (Isabelle Cochelin), sur les nourrices (Pascale Mormiche), mais aussi sur la domesticité contemporaine (Alizée Delpierre). Il abordera la question des sources disponibles à une telle histoire à travers une démarche socio-historique, depuis les comptes de l’argenterie jusqu’aux résultats des fouilles archéologiques menées dans certains châteaux et palais occupés par la cour, en passant par des sources visuelles, des manuels de savoir-vivre et des correspondances de courtisans.

Direction de numéro de revue

Les Italiens dans l’entre-deux du conflit Valois-Habsbourg (1519-1559), (avec Julien Guinand), dans la revue Histoire, Économie & Société, Paris, Armand Colin, 2021/4.

Articles dans des revues à comité de lecture

Article dans une revue sans comité de lecture

Chapitres d’ouvrages, actes de colloque

« ‘Sono fastiditi per non saper più trovar nuove invenzioni di farsi’ : masquerades and diplomatic performance at the court of Francis I », in Reinhard Eisendle and Suna Suner (ed.), The Performance of Diplomacy in the Early Modern World, Vienna, Hollitzer Publishing, 2021 (rendu en octobre 2019, à paraître).
« Politesse et cordialité, révélateurs de la nature des relations franco-florentines à la fin du règne de François Ier » (avec Delphine CHIOCCI), in Guillaume Alonge et Raffaelle Ruggiero (dir.), Relations diplomatiques franco-italiennes dans l’Europe de la première modernité. Communication politique et circulation des savoirs, Lecce, Pensa, 2020, p. 293-322.

Notice d’encyclopédie

Recensions

  • « Pierre Couhault, L’Étoffe des hérauts. L’office d’armes dans l’Europe des Habsbourg à la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, 2020, 48 € », Histoire, Économie & Société, 2023 (à paraître).
  • « Jean-Louis Fournel, Matteo Residori (dir.), Ambassades et ambassadeurs en Europe (XVe - XVIIe siècles) : pratiques, écritures, savoirs, Genève, Droz, 2020, 41,99 € », Astérion, « Lectures », 2021.
  • « Stefano Andretta, Lucien Bély, Alexander Koller, Géraud Poumarède (dir.), Esperienza e diplomazia. Saperi, pratiche culturali e azione diplomatica nell’età moderna (secc. XV–XVIII) / Expérience et diplomatie. Savoirs, pratiques culturelles et action diplomatique à l’époque moderne (XVe–XVIIIe s.), Rome, Viella, 2020, 480 p. », Legatio, 2021, 5, p. 162-164.
  • « Ioanna Iordanou, Venice’s Secret Service. Organising Intelligence in the Renaissance, Oxford, Oxford University Press, 2019, 288 p., 40 $ », Laboratoire Italien, « Lectures », mars 2020.
  • « Paola Volpini, Los Medici y España : Príncipes, embajadores y agentes en la Edad Moderna, Madrid, Silex, 2017, 323 p., 23 € », Laboratoire Italien, « Lectures », mars 2020.
  • « Guillaume Alonge, Ambasciatori. Diplomazia e politica nella Venezia del Rinascimento, pref. Sergio Luzzatto, Roma, Donzelli Editore, 2019, 276 p., 30 € », Laboratoire italien, « Lectures », juin 2019 ; version anglaise dans Legatio, 2019, 2.
  • « Juan-Carlos d’Amico, Jean-Louis Fournel (ed.), François Ier et l’espace politique italien. États, domaines et territoires, Rome, Publications de l’EFR, 2018, 506 p., 33 € », Laboratoire italien, « Lectures », juin 2019.

2023


  • Nevejans Pierre, « Des nouvelles d'Emilio Ferretti, juriste, humaniste, courtisan et .. agent diplomatique florentin », Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, janvier 2023, vol. 84, nᵒ 3.

2021



  • Guinand Julien et Nevejans Pierre, « Les possibilités de l’entre-deux : pour une relecture des guerres d’Italie », Histoire, économie & société, 7 décembre 2021, vol. 40, nᵒ 4, p. 4-14.

  • Guinand Julien et Nevejans Pierre (dir.), « [coord. dossier] - Les Italiens dans l’entre-deux du conflit Valois-Habsbourg (1519-1559) », Histoire, économie & société, 2021, vol. 2021/4.

2020


  • Nevejans Pierre, « L’ambassadeur, figure de la diplomatie européenne (XVe-XVIIe siècles) », EHNE - Encyclopédie d'histoire numérique de l'Europe [site web], 18 novembre 2020.

  • Nevejans Pierre et Chiocci Delphine, « Politesse et cordialité, révélateurs de la nature des relations franco-florentines à la fin du règne de François Ier », in Guillaume Alonge et Raffaele Ruggiero (dir.), Relations diplomatiques franco-italiennes dans l'Europe de la première modernité : communication politique et circulation des savoirs, Pensa multimedia, 2020, p. 293-322.

2019



  • Nevejans Pierre, « Le secrétaire d’ambassade, acteur indispensable de l’exercice diplomatique : le cas de Jacopo Guidi à la cour de France (1544-1545) », Laboratoire italien, 24 octobre 2019, nᵒ 23.


  • Nevejans Pierre, « An Ambassador as a diversion? Giuliano Soderini and his Florentine mission in France (1527–29) », Legatio: The Journal for Renaissance and Early Modern Diplomatic Studies, 2019, nᵒ 3, p. 5-38.

Communications (21)

Colloques et journées d’étude (11)

  • « Côme Ier de Médicis a-t-il été le médiateur du rachat de Boulogne (1549-1550) ? », colloque international Boulogne 1550, organisé par Jean Devaux et Isabelle Clauzel-Delannoy, Boulogne-sur-Mer, 23 – 25 novembre 2023.
  • « Entre concurrence et complémentarité : Henri de Valois, Catherine de Médicis et les relations franco-florentines (1533-1547) », colloque international La diplomatie des héritiers (XIIIe – XVIe siècles), organisé par Diana Martins et Stéphane Péquignot, Lisbonne, 23 – 24 février 2023.
  • « La cour et la construction de l’État monarchique : quelques pistes de recherche à travers l’étude des révolutions de palais, de Louis XI aux derniers Valois », journée d’étude dédiée à la question du CAPES sur La construction de l’État monarchique en France de 1380 à 1715, organisée par Patrick Fournier, Université Clermont Auvergne, 8 décembre 2022.
  • « Étudier celles et ceux que personne ne voulait voir, ou la difficile recherche des serviteurs de cour à la fin du Moyen Âge », journées d’études doctorales du CIHAM Cacher, voiler, dissimuler au Moyen Âge, MSH de Lyon, 27 – 28 octobre 2022.
  • « Aux marges des statuts diplomatiques. Les domestiques de cour et les relations internes à la société des princes », colloque international Aux marges de la négociation diplomatique : acteurs, espaces, circulations (XIIIe – XXe siècles) », ENS de Lyon, 7 – 8 octobre 2022.
  • « Les princesses, têtes de pont des relations internationales : à propos de la place diplomatique de Catherine de Médicis (1533-1559) », colloque international Parcours de princesses : un nouveau regard sur les alliances dynastiques (Europe de l’Ouest, XVe – XVIIe siècle), organisé par Élodie Conti et Clara Kalogérakis, MSH de Lyon, 3 – 4 mars 2022.
  • « When errors reveal a wider system : privati and ambasciatori in Italian Renaissance diplomacy », colloque international Errors in Early modern diplomacy, organisé par Tracey Sowerby et Ruggero Sciuto, Oxford, 10 – 11 novembre 2021.
  • « Choisir son camp pour survivre à l’époque des guerres d’Italie : les Rossi di San Secondo », colloque international Crises politiques et reconfigurations des fidélités : les élites de la monarchie hispanique des Guerres d’Italie à la Guerre de Succession espagnole, organisé par Héloïse Hermant et Albane Cogné, Nice, 3 juin 2021.
  • « Des mots pour des gestes et des gestes pour des mots. Politesse et cordialité dans la correspondance politique de Bernardo de’ Medici à la cour de France (1544-1545) », avec Delphine Chiocci, congrès annuel du réseau Premodern Diplomats, centré sur The Gestures of Diplomacy : Gifts, Ceremony, Body Language (1400 - 1750), organisé par Roberta Anderson et Nathalie Rivière de Carles, Toulouse, 30 mai - 1er juin 2019.
  • « Le secrétaire d’ambassade, intermédiaire indispensable de la pratique diplomatique », journée d’étude Le secrétaire politique dans la péninsule italienne au moment des Guerres d’Italie, organisé par Giorgio Bottini et Fiona Lejosne, École normale supérieure de Lyon, 1er juin 2018.
  • « The prince and the ambassador : diplomatic reception through European Renaissance », congrès annuel du réseau Premodern Diplomats, Splendid Encounters IV : Diplomats and diplomacy in the Early Modern world, organisé par Roberta Anderson, Anna Kalinowska et Gabor Karmán, Institute of History of Hungarian Academy of Sciences in Budapest, 25-26 septembre 2015.

Séminaires (8)

  • « Retracer l’histoire d’un effet de sources. Pratiques, administration et conservation des archives dans la diplomatie des Médicis », webinaire Crises documentaires, organisé par Amicie Pélissié du Rausas, Élisa Mantienne et Jonathan Pezzetta, Universités de Lorraine et de La Rochelle, 23 janv. 2023.
  • « Comment sortir d’une impasse historiographique : le cas des relations franco-florentines au début du principat médicéen », séminaire du Professeur Nicolas Le Roux, Sorbonne Université, 15 déc. 2021.
  • « Historiens, linguistes ou civilisationnistes ? La question du rapport aux archives », avec Claire Lorenzelli, groupe de travail Italomanies, organisé par Céline Frigau-Manning et Laurent Baggioni, Université Lyon 3, 4 juin 2021.
  • « Belle Jambe et ses comparses. Les courriers, acteurs anonymes de la diplomatie au XVIe siècle », séminaire d’histoire de la mobilité du groupe P2M (Passé-Présent-Mobilité), Musée de la Poste de Paris, 22 octobre 2020.
  • « Espion », séminaire Renaissance, organisé par Elisa Andretta, Monica Martinat, Romain Descendre et Michèle Clément, ISH de Lyon, 8 octobre 2020.
  • « Pragmatisme et opportunisme en diplomatie : les agents de Côme de Médicis en France (1537-1559) », séminaire Études italiennes, organisé par Pierre Girard et Romain Descendre, ENS de Lyon, 12 mars 2020.
  • « Le roi et son double animal. Autour du déguisement d’animal à la cour de François Ier », séminaire AniMed, organisé par Jérémy Clément et Bruno d’Andrea, Univ. Montpellier 3, 18 mai 2017.

Valorisation de la recherche (2)

  • « Pourquoi faire l’histoire du vote ? », introduction de la séance « Parlez-nous de ... Voter pour rien », consacrée à l’ouvrage de Raphaël Barat, Bibliothèque Diderot de Lyon, 2 juin 2022.
  • « La nation florentine de Lyon et les agents des Médicis au XVIe siècle », association Lugdunum Florentia, Lyon, fort de Vaise, 30 novembre 2021.