/ Conférences, actions grand public

Conférence de Paul Bacot à l’Académie de Villefranche et du Beaujolais : « Quand Villefranche s’est trouvée ’fermée à l’Orient’. Ce que la voie ferrée a fait à la ville »

11 mai : 16h00 - 18h00,  à l’Auditorium, 96 rue de la Sous-Préfecture, Villefranche-sur-Saône

Présentation

Il y a cent soixante-dix ans, le 10 juillet 1854, le chemin de fer, en construction depuis deux ans, entrait en fonction et les premiers trains passaient à Villefranche. L’événement était considérable et prometteur pour le développement de la ville. Mais c’était au prix d’un énorme paradoxe : au moment où l’on voulait l’ouvrir vers l’est en lui adjoignant le territoire de Béligny, la ville à venir était coupée en deux par la ligne ferroviaire. Son maire Barthélémy Boiron pouvait alors dire : La ville de Villefranche va se trouver fermée à l’Orient par le chemin de fer. De fait, sur onze voies de circulation plus ou moins importantes joignant l’est et l’ouest du nouveau territoire communal, cinq furent coupées et quatre entravées. Deux seulement, sur une distance d’environ deux kilomètres, restèrent pleinement ouvertes à la circulation.

Cette conférence invitera à la découverte, du sud au nord du territoire caladois, des points d’intersection voirie-chemin de fer, de la façon dont ils ont été traités et de leur évolution ultérieure jusqu’aux années 1960, quand le paysage urbain se stabilise : un aperçu sur un siècle d’histoire de rues détournées ou transformées en impasses, supprimées ou créées ; de projets urbanistiques retardés ou avortés ; de passages à niveau ouverts ou fermés ; de passerelles et de souterrains ; de ponts et de viaduc ; de grues hydrauliques et de châteaux d’eau ; mais aussi de protestations d’élus, de patrons, d’ouvriers et de riverains.

Conférence de Paul Bacot, professeur émérite de science politique à Sciences Po Lyon, chercheur au laboratoire Triangle.

>> En savoir +

/ Conférences, actions grand public