http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article4384
/ Docteur-e-s

Manchio, Corinne

mercredi, 24 septembre 2014

Détails :


Envoyer un courriel
Envoyer un courriel

Sujet de thèse

Machiavel secrétaire et l’écriture de la politique : étude d’une langue de chancellerie au temps des guerres d’Italie (1498-1512)

Thèse en co-direction

Date de soutenance

Thèse soutenue le 12 décembre 2016

Résumé

Ce travail se concentre sur l’ensemble du carteggio diplomatique machiavélien. La dimension pratique d’une telle correspondance, comme usage, comme application concrète, est double : d’un côté, la rédaction de lettres mais aussi d’écrits de gouvernement qui participent d’une même « mécanique institutionnelle » ; de l’autre, leur archivage, à savoir les processus socio-culturels qui fondent la volonté de conserver ces traces et ces formes de mémoire publique. Considérer l’usage qui est fait du carteggio tend à pointer l’usage éminemment fonctionnel et politique qui en est fait et à se questionner sur la nature de ces textes, ainsi que les caractéristiques propres à l’arène politique qui sont ainsi dévoilées.

La méthodologie adoptée pour exploiter le corpus des Legazioni, Commissarie et Scritti di governo relève d’une association entre les méthodes traditionnelles de la philologie et les techniques de l’informatique. Cette méthode mobilise ainsi des analyses statistiques à partir de relevés d’occurrences, qui ne sont jamais conçues comme des résultats exhaustifs en soi, mais plutôt comme des outils de cadrage systématiquement associés à la lecture lente des textes. La seconde partie de la recherche est une application du logiciel d’analyse textuel créé (Machiato) à partir de deux types d’interrogation : l’analyse des bouleversements induits par la multiplication des conflits et leurs conséquences sur les façons de concevoir le Stato comme sur les pratiques et l’émergence d’une logique nouvelle, répondant à la nécessité de parer à l’état d’urgence, un état de guerre permanent et nouveau.