http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article1849
/ Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Fontaine, Joseph

lundi, 24 janvier 2011

Détails :


Envoyer un courriel
Envoyer un courriel

Université Jean Monnet
Triangle, bâtiment D, 3ème étage
6, rue basse des Rives
42023 Saint Etienne Cedex
Tél secrétariat (Triangle et CERCRID) : 04 77 42 19 59
Fax : 04 77 42 19 58
Tél bureau : +33 (0)4 77 42 19 04.


Formations et titres universitaires

Agrégation de Science politique (concours interne) ; avril 2000.
Thèse de doctorat en Etudes politiques, soutenue à l’Université de Rennes I, le 10 novembre 1977 : Un syndicat paysan contestataire : la FDSEA de la Mayenne, 1970-1974 ; sous la direction de Ph. BRAUD.
DESS Gestion du personnel et relations sociales, novembre 1982, Institut de Gestion de Rennes (Université de Rennes I)
DES de Droit public, novembre 1973, Université de Rennes I
Licence en Droit (ancien régime), équivalent maîtrise ; 1968-1972 ; Université de Rennes I, juin 1972.

Cursus professionnel dans l’enseignement supérieur et la recherche

Chercheur à Triangle depuis le 1er janvier 2011.

Professeur des universités à l’Université Jean Monnet, Saint Etienne, depuis le 1er septembre 2000.

Maître de conférences à l’Université de Rennes 1 du 1er septembre 1986 au 31 août 2000. Assistant de droit public et science politique à l’Université de Rennes I du 1er septembre 1974 au 31 août 1986.
Après une activité de maître-auxiliaire dans l’enseignement privé, sous contrat d’association, à la fin des années soixante.

Mon cursus est celui d’un universitaire qui, après ses études de droit public, de science politique, et de gestion, conduites au niveau du 3ème cycle, a infléchi progressivement son cursus professionnel en privilégiant la science politique, sans pour autant renoncer aux apports de ses formations juridiques et gestionnaires.

Responsabilités collectives

de 1988 à 2008, ce sont, en tenant compte de courts intervalles de vacance, plus de quinze années de responsabilités officielles, effectives, accrues au fil du temps, conduites corrélativement aux activités de recherches et d’enseignement. Ce sont surtout des responsabilités administratives et scientifiques (dont : à deux reprises, vice-président d’Université, d’abord à Rennes I puis à UJM de Saint Etienne et directeur de laboratoires : codirection du CRAPE, UMR CNRS 6051/IEP de Rennes. Université de Rennes I avec Erik Neveu de 1995 à 1999 ; direction du CERAPSE, EA 777/UJM, de 2002 à 2007. Par ailleurs, doyen de la faculté de droit de l’Université Jean Monnet (2005-2007) et responsabilités pédagogiques : création de diplômes, dont le master 2 Recherche « Droit public et politique des territoires » (UJM ; à compter de 2003). D’autres responsabilités, ponctuelles, ont suivies depuis.
Mandats restants : membre du conseil de gestion de la faculté de droit de Saint Etienne (depuis 2003) et du Conseil scientifique de l’Université (depuis 2005). Membre du conseil de l’ED 483 sciences sociales (depuis 2007).

Enseignements

Depuis septembre 1974, les formations dispensées ont été des plus diverses : en droit constitutionnel, finances publiques, institutions politiques et administratives, mais plus encore en science politique, de manière de plus en plus systématique, au fil du temps ; soit à titre essentiel, depuis une bonne quinzaine d’années : sociologie politique, politiques publiques, sociologie du management public, politiques publiques territorialisées et territoriales, grands problèmes politiques contemporains. De nombreux cours (du DEA au master 2) ont été plus précisément ciblés sur l’étude du personnel local, tant politique qu’administratif, sur les pratiques d’expertise, sur la territorialisation des politiques publiques.

Recherche

Thèmes de recherche
Administration publique, politiques publiques, Territoires-politiques territorialisées et territoriales, contours et évolution de la décentralisation, relations au paradigme démocratique.

Thèmes de spécialisation :
Métier d’élus (surtout « locaux »). Construction de la fonction publique territoriale. Territorialisation des politiques publiques. Engagement/expertise/analyse des politiques publiques.

Plus précisément, mes activités de recherches, appuyés sur différents supports, au-delà de quelques échappées ponctuelles vers d’autres thématiques, ont surtout porté sur la sociologie du personnel politique local et des agents des collectivités territoriales, cela dès le milieu des années quatre vingt, les pratiques d’expertise (du milieu des années quatre-vingt-dix à aujourd’hui) et leur légitimité quand un chercheur en sciences sociales s’y prête, les apports des pratiques d’expertise à la théorie des politiques publiques que j’interroge depuis le milieu des années quatre-vingt-dix, et depuis la fin des années quatre-vingt, la territorialisation des politiques publiques et les pratiques de gestion (notamment du personnel territorial). Depuis quelques temps, j’interroge aussi ces pratiques par rapport au paradigme démocratique. Les supports de mes travaux, ont été divers : ouvrages collectifs dont j’ai assuré la codirection, chapitres dans des ouvrages collectifs, articles dans des revues mais aussi des communications à l’occasion de colloques, nationaux et internationaux. S’y ajoute un nombre significatif de rapports (remis à des services de l’Etat, de Régions, de villes) ce qui renvoie d’ailleurs à certaines caractéristiques de mon cursus. J’ai été en effet souvent à l’interface entre le monde académique et son environnement extérieur, qu’il s’agisse de collectivités locales, d’instances d’évaluation au niveau régional (Conseils régionaux de Bretagne puis de Rhône-Alpes, SGAR Rhône-Alpes), d’audits dans des mairies, en particulier dans le cadre du Service d’éducation permanente de l’Université ( Rennes I) - à l’exclusion de toute activité exercée en libéral -, de formation de cadres territoriaux en relation avec le Centre National de la fonction publique territoriale (CNFPT), par exemple pour ce qui concerne les administrateurs territoriaux. Cette situation me paraît avoir été bénéfique : le capital accumulé au cours des années en contacts, en savoirs pratiques et en observations longues a été, selon moi, essentiel pour la recherche.

1/ Directions d’ouvrages

2/ Chapitres dans des ouvrages collectifs

3/ Articles parus dans des revues internationales et nationales à comité de lecture

4/ Autres revues (sélection)

5/ Conférences, congrès, colloques
Liste non exhaustive : les communications faites dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix ne sont pas ici référencées et on a opéré une sélection sur celles présentées à compter de l’année 2000

6/ Rapports (sélection)

7/ Divers autres travaux de recherches

8/ Travaux doctoraux

9/ Directions de thèses
10 thèses dirigées et soutenues : neuf lauréats qui exercent aujourd’hui leurs activités professionnelles dans le monde de la recherche et/ou de l’enseignement supérieur, en France ou à l’étranger (Canada).

10/ Organisation de manifestations scientifiques (sélection)
Dans le cadre du réseau franco-canadien Jacques Cartier, organisation de deux manifestations scientifiques :

S’y ajoutent :

11/ Responsabilités éditoriales
Membre du comité éditorial de Droit et société (2003-2011) et, plus ponctuellement referee pour diverses revues et collections d’ouvrages.