image du logo
http://triangle.ens-lyon.fr//spip.php?article9839
/ Santé et sciences sociales (3S)

Axe 4. Les professionnels de santé : pratiques, représentations, déplacements

vendredi, 8 janvier 2021 [ / UMR 5206]

Responsables : F. Buton, C. Frau, C. Hamant, J. Henry, J. Michalon, A. Vézian

Les professionnels de santé font l’objet de plusieurs projets de recherche, soit de manière globale (l’ensemble des professionnels de santé), soit par catégorie (les vétérinaires), secteur d’activité (promotion de la santé), ou spécialisation médicale (l’oncologie). Tous ces projets réfléchissent aussi sur les relations des professionnels avec d’autres acteurs (patients, non soignants, responsables politiques, etc.). Ces projets gagneront à la mise en commun de questionnements relatifs par exemple aux milieux de formation et d’exercice des professionnels de santé, à leurs hiérarchies internes et articulation ordonnée ou informelle de compétences, ou aux processus qui remettent en question l’autonomie historiquement acquise du champ médical.

J. Henry et A. Vézian travaillent à mettre en relation d’une part la répartition des prises en charge oncologiques entre les différentes structures existantes à échelle d’un territoire et d’autre part la catégorisation des soins par complexité croissante dans les politiques de santé. A la croisée de la philosophie et de la sociologie des organisations, et en partenariat avec des médecins, leur projet interroge l’articulation effective des pratiques professionnelles, la cohérence de la trajectoire des patients dans la durée et une prise en charge optimale de pathologies ayant tendance à se chroniciser.

Avec des chercheurs d’autres laboratoires, F. Buton a engagé une analyse longitudinale et prosopographique des professionnels de santé en politique, i.e. des professionnels (médecins, pharmaciens, infirmières, etc.) devenus élus, au niveau national et local. En travaillant sur les déplacements d’un champ (de la santé) à l’autre (politique), il s’agit de modéliser les trajectoires possibles mais aussi d’interroger les logiques pratiques des « transfuges » dans un espace social conçu comme multidimensionnel plutôt que pyramidal. L’objectif à moyen terme est d’élargir le terrain d’analyse en s’intéressant à tous les déplacements « extra-professionnels » des professionnels de santé, non plus seulement en politique, mais dans la représentation syndicale, dans la haute administration, ou encore dans l’expertise et la production intellectuelle.

C. Frau et C. Hamant s’intéressent aux professionnels de la promotion de la santé, aux soignants et non-soignants engagés à l’échelle régionale dans le dispositif de réduction du tabagisme "Mois sans tabac". Ces acteurs diversifiés s’apparentent à des auxiliaires de l’action publique par leur rôle dans la diffusion, l’actualisation et le rappel des objectifs de la politique de santé. Une telle analyse permet de saisir de quelle manière ils mettent en œuvre des décisions politiques, comment elles sont retraduites, reformulées, selon les dispositions et les conditions de travail des exécutants et en fonction des publics auxquels ils sont confrontés.

Enfin, J. Michalon envisage de s’intéresser aux évolutions récentes de la profession vétérinaire, caractérisée notamment par la montée en puissance de la médecine vétérinaire comportementale et d’une reconfiguration du mandat vétérinaire autour des notions de "Bien-être animal" et de "bientraitance" des animaux.