/ Santé et sciences sociales (3S)

Axe 6. Médecine et genre

Responsable : C. Dourlens

La thématique, commune au chantier transversal « Genre et politique », porte sur les rapports complexes que la médecine entretient avec la question du genre et la manière dont les questions posées par les prises en charge médicales amènent à réinterroger la question du genre sous un autre prisme. De fait, si la naturalisation des différences entre les sexes et la pathologisation des variations des identités de genre et de pratiques sexuelles sont souvent imputées aux sciences biomédicales, celles-ci sont aussi perçues comme vecteurs de la flexibilité des corps et des identités sexués. De même, alors que la médicalisation de certaines pratiques considérées comme déviantes est analysée comme une étape de leur banalisation, elle est aussi contestée au motif qu’elle maintient ces pratiques dans la sphère de l’anormalité. Ces tensions qui émergent aujourd’hui sur l’espace public, notamment à partir de certaines prises de parole militantes, génèrent débats et controverses. Ce faisant, elles affectent l’exercice de certaines spécialités médicales, questionnent la désignation de certaines maladies, et par là même l’identité des personnes concernées.

En favorisant, à ce propos, la discussion entre différentes approches disciplinaires, divers courants de recherche, et diverses méthodologies d’enquête, la thématique « Médecine et genre » permettra d’ouvrir de nouvelles pistes d’enquête et d’engager de nouveaux projets de recherche interdisciplinaires.