/ Directions d’ouvrages

Écrire le mariage en France au XIXe siècle

Présentation

« Impératif public qui ordonne les vies privées et se négocie en famille, le mariage est, selon Balzac, l’acte « le plus important de tous ceux auxquels nous oblige la Société ». C’est aussi un des motifs les plus rebattus de la littérature. De la Révolution à la Grande Guerre, le regard qu’on lui prête évolue pourtant. Comment ce modèle, porté par la morale et le droit, tour à tour entériné et transformé par la pratique, est-il montré, pensé, valorisé ou critiqué, voire mis à mort par les représentations du temps ? Comment s’écrit le mariage en France au cours du XIXe siècle ? Des spécialistes de littérature, d’art et d’histoire nous livrent leur réponse, restituant ainsi un pan majeur de notre histoire. » (Présentation de l’éditeur)

Ouvrage publié avec le soutien des laboratoires Triangle et IHRIM

Table des matières

Introduction Stéphane Gougelmann (IHRIM) & Anne Verjus (CIRHUS UMI 3199, associée Triangle)

PREMIÈRE PARTIE : FORMER LES NŒUDS DU MARIAGE

  • Le divorce en débat dans le roman du tournant des Lumières
    Paul Kompanietz,Université Jean Monnet, Saint-Étienne, IHRIM
  • Le mariage interdit : réécritures d’Inès de Castroauxixesiècle
    MaurizioMelai, Université Paris 4
  • Le mariage en caricature
    Patricia Mainardi,City University of New York
  • Codes et manuels conjugaux : prescrire, penser, écrire
    François Kerlouégan,Université de Lyon 2, IHRIM
  • Virginité et sacrifice de soi : Philippine Duchesne, Euphrosine Perier et la vocation religieuse auxixesiècle
    Jennifer Popiel, Saint Louis University
  • « Combien les demoiselles sont difficiles à marier… ». Un mariage arrangé au temps du Code civil
    Anne Verjus,CNRS, CIRHUS UMI 3199, associée Triangle
  • Un étrange roman du bonheur conjugal :Valérie(1803) de Mme de Krüdener
    Fabienne Bercegol, Université Jean Jaurès, Toulouse, PLH
  • Le mariage dans les mémoires aristocratiques féminins
    ClaudineGiacchetti, University of Houston

DEUXIÈME PARTIE : DESSERRER LES NŒUDS DU MARIAGE

  • « La malédiction de l’univers sera notre bénédiction nuptiale ». Le mariage dans le roman frénétique
    Émilie Pézard, Université de Lyon, IHRIM
  • Gants verts, bourses rouges, miroirs magiques. Théâtralisation des (in)fidélités conjugales dans lesComédies et Proverbesde Musset
    Valentina Ponzetto, Fonds National de la Recherche Suisse
  • Du mariage stendhalien
    Philippe Berthier, Université Paris 3, CRP 19
  • Le mariage chez et selon les saint-simoniens : entre réforme et abolition
    Philippe Régnier, directeur de recherche CNRS, IHRIM
  • De laPhysiologie du mariageàL’Interdiction.Redéfinition des genres au sein du couple matrimonial
    Véronique Bui, Université du Havre, GRIC
  • Article 213. Daumier et les mœurs conjugales auCharivari
    Catherine Nesci, University of California, Santa-Barbara
  • Le mariage musulman vu par une voyageuse chrétienne, la comtesse de Gasparin
    Sarga Moussa, CNRS, Université de Lyon, IHRIM
  • « Le foyer, la cité, l’autel ». Théorie et mythe du mariage chez Michelet
    Paule Petitier, Université Paris 7, Cerilac
  • « Ne pleure pas Henriette, Nous te mari-e-rons ». Lecture duMalheur d’HenrietteGérardde Duranty
    Claudie Bernard, New York University
  • « Je crois que je l’aimerai de tout mon cœur ». Le rôle du journal de jeune fille dans la préparation des mariages (xixesiècle, France)
    Caroline Muller, Université de Lyon, LARHRA
  • À rebours et à vau-l’eau : le roman du mariage auxixesiècle
    Brigitte Diaz, Université de Caen, LASLAR

TROISIÈME PARTIE : ROMPRE LES NŒUDS DU MARIAGE ?

  • Maupassantet les « fables du mariage » : du conte de fées au« conte de faits »
    Pascale Auraix-Jonchière, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, CELIS
  • Les (més)alliances rituelles du récit naturaliste. L’exemple de La Maison Tellier de Maupassant
    Sophie Ménard, Université de Lorraine, CREM
  • « Le dessous des noces ». Impertinences vaudevillesques chez Labiche et Feydeau
    Violaine Heyraud, Université Paris 3, CRP 19
  • « Madame porte les culottes ». De la maîtresse femme à la femme d’intérieur... Le cas exemplaire deMadame Pantalonde P. de Kock
    Marion Mas, ESPE, Université de Lyon, LIS
  • Le « Waterloo des maris » dans la littérature fin de siècle
    Stéphane Gougelmann, Université Jean Monnet, Saint-Étienne, IHRIM
  • La liberté sexuelle entrave-t-elle la lutte sociale ?Débats autour des unions alternatives dans l’hebdomadaireL’anarchie(1905-1914)
    Sarah Al-Matary, Université de Lyon 2, IHRIM

Auteur(s) du labo

Anne Verjus