/ Docteur·e·s

Montrieux, Gabriel

 Docteur en science politique


Thèse soutenue le 5 janvier 2021

La fabrique sociale de la consommation engagée. Sociologie politique des circuits-courts alimentaires alternatifs, sous la direction de Nathalie Dompnier, Composition du jury

Qualifié aux fonctions de Maître de conférence, sections 04 et 19

  • 2020-2021 : Chargé d’enseignement en science politique, Université Lyon 2
  • 2018-2019 : ATER temps plein en science politique, Université Lyon 2
  • 2016-2017 : ATER temps plein en science politique, Université Lyon 2
  • 2013-2016 : Chargé d’enseignement en science politique, Université Lyon 2
  • 2012-2015 : Allocataire d’une bourse doctorale ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie)

Résumé de thèse :
Consommer local, éthique ou solidaire correspondrait à des formes d’engagements alternatifs pour des citoyens qui cherchent à mettre en adéquation un ensemble de valeurs ou sensibilités et des pratiques de consommation. Si les systèmes marchands alternatifs s’enracinent dans le temps long des mouvements écologistes et des coopératives ouvrières, leur récente institutionnalisation interroge les logiques actuelles de leur diffusion. De nombreux travaux ont questionné les mouvements de l’économie solidaire. Peu se sont cependant portés sur leurs réceptions et les appréhensions dont ils sont l’objet. C’est le cas notamment concernant les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) et plus largement les systèmes agro-alimentaires alternatifs. Cette thèse interroge donc les conditions sociales de production des usages pratiques et symboliques des systèmes marchands alternatifs. Le choix d’une approche localisée (à l’échelle de l’agglomération de Lyon) et multisituée (auprès de militant·es et d’adhérent·es de différentes associations locales impliquées dans l’organisation et la promotion de ces pratiques) permet d’interroger les diverses appropriations de ces systèmes marchands en fonction des positions sociales occupées localement. L’enquête articule une série de données qualitatives (entretiens biographiques, observations), quantitatives (questionnaire) et l’analyse de productions documentaires (tracts, chartes, supports de communication). La construction du rapport aux pratiques de l’économie solidaire est analysée par l’articulation entre les parcours de socialisation et les configurations sociales, militantes et institutionnelles qui structurent les espaces dans lesquels évoluent les individus. Les significations conférées aux circuits-courts alimentaires alternatifs sont ainsi saisies en relation avec les positionnements subjectifs et les enjeux d’affirmation symbolique des appartenances sociales. À distance du récit d’un réveil citoyen rendu inéluctable par l’urgence des enjeux environnementaux, cette enquête souligne la manière dont les processus de politisation, et en l’occurrence l’institutionnalisation des pratiques de l’économie solidaire, réactualisent les logiques d’appartenance ou de différenciation structurées au sein d’espaces sociaux locaux.

Abstract :
Consuming locally, ethically or in solidarity would correspond to alternative forms of commitment for citizens that match a set of values or sensibilities and consumption practices. If alternative market systems find their origins in the long history of environmental movements and workers’ cooperatives, their recent institutionalization questions the current logic of their diffusion. Numerous studies have questioned the solidarity economy movements. However, few have focused on their reception and the way they are perceived. This is notably the case concerning the “Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne” (AMAP) and, more broadly, alternative agri-food systems. This thesis thus studies the social conditions of production of the practical and symbolic uses of alternative market systems. The choice of a localized approach (on the scale of the Lyon metropolitan area) and a multisituated approach (with activists and members of various local associations involved in the organization and promotion of these practices) allows us to question the various appropriations of these market systems according to the social positions occupied locally. The survey combines a series of qualitative (biographical interviews, observations) and quantitative data (questionnaire) and the analysis of documentary productions (leaflets, charters, communication supports). The construction of the relation to the practices of the solidarity economy depends then on the articulation between the socialization paths and the social, militant and institutional configurations that structure the spaces in which individuals evolve. Moreover, the meanings conferred to alternative local food systems must be understood in relation to the subjective positions and the stakes of symbolic affirmation of social belonging. Far from the narrative of the citizen inevitably awakening because of the immediacy of environmental issues, this survey underlines the way in which the processes of politicization, and in this case the institutionalization of solidarity economy practices, re-actualize the logics of belonging or differentiation structured within local social spaces.

Publications

Chapitres d’ouvrages

  • Montrieux Gabriel, « Au delà du consom’acteur, les circuits-courts alimentaires alternatifs comme symboliques d’appartenances sociales », in Grisoni Anahita & Sierra Rosa (dir.), Nachhaltigkeit und Transition : Konzepte / Transition écologique et durabilité : concepts, Frankfort, Campus Verlag GmbH, 2017, p. 347-356.
  • Montrieux Gabriel, « Organiser les proximités alimentaires : entre division du travail militant et encadrement normatif », in Mundler Patrick & Rouchier Juliette (dir.), Alimentation et proximité : jeux d’acteurs et territoires, Dijon, Éducagri, juin 2016, p. 267-284.

Article de revue avec comité de lecture

  • Montrieux Gabriel et Parienti-Maire Karin, « AMAP et jardins partagés « aux bords » du politique ? », Revue des sciences sociales, n°55, 2016, p. 92-101.

Communications

Colloques internationaux

  • (à venir) « Écologisme contestataire ou moralisation des individus ? Le paysage contrasté des circuits-courts "alternatifs" », Congrès ABSP/COSPOF 2021 ST4 -Résistances aux modes de (sur)consommations et (sur)productions. Modalités, narrations et trajectoires , Université Libre de Bruxelles, 7-9 avril 2021
  • « Les fabriques sociales du "consom’acteur". Analyse croisée de parcours d’adhérents dans les circuits-courts alternatifs à Lyon », 84ème Congrès de l’ACFAS « Réseaux alimentaires alternatifs au Québec. Perspectives comparatives » , UQAM Université du Québec à Montréal, 9-13 mai 2016
  • « Construire l’émancipation par la consommation citoyenne : des catégories labiles au service d’une coalition d’acteurs », Colloque international - Penser l’émancipation, Université Libre de Bruxelles, 28-30 janvier 2016
  • « Les circuits-courts alimentaires comme interfaces entre global et local : conversions et usages des discours politiques », Colloque international - Construire les proximités dans un monde global, 8èmes journées internationales de la proximité, Université de Tours, 20-22 mai 2015
  • « La transition mise en pratique. Le succès en trompe l’œil des circuits courts alimentaires ? », Colloque international - Les chemins politiques de la transition écologique, ENS de Lyon, 27-28 octobre 2014

Congrès disciplinaires

  • « Usages des catégories de la consommation "alternative", entre désociologisation et bricolages identitaires », 8ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 34 « Sociologie politique » , Aix En Provence, 27-30 août 2019
  • « Les réseaux de sensibilisation éco-citoyenne en position de doubles intermédiaires. Entre mobilisations militantes et prescriptions institutionnelles », 15ème Congrès de l’Association Française de Science Politique, ST 10 « Pour une sociologie des intermédiaires politiques entre gouvernants et gouvernés » , Science Po Bordeaux - Bordeaux, 2-4 juillet 2019
  • « Du contre-pouvoir aux nouvelles classes dominantes : division du travail militant au sein du mouvement écocitoyen lyonnais », 7ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 9 « Sociologie de l’urbain et des territoires » , Université de Picardie - Amiens, 3-6 juillet 2017
  • « Un rapport militant à la nature en ville ? Consommation durable et norme "néo-hygiéniste" », 6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 9 « Sociologie de l’urbain et des territoires » , Université Versailles – Saint-Quentin, 29 juin-2 juillet 2015
  • « Processus de légitimation des pratiques de consommation responsable et reformulation des termes de la domination », 6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 21 « Mouvements sociaux » , Université Versailles – Saint-Quentin, 29 juin-2 juillet 2015

Colloques, journées d’étude et séminaires

  • « La convergence jaune et verte au prisme des configurations locales et des enjeux de distanciation sociale », Journée d’étude Les Gilets Jaunes : un écologisme des pauvres ?, Université de Paris, 15 octobre 2020
  • « La fabrique sociale de la consommation engagée », présentation en séminaire « Politisation et participation » du laboratoire Triangle, ENS de Lyon, 14 mai 2019
  • « Convergences et divergences idéologiques autour des Amap », présentation en séminaire du cycle « Il faudra bien manger », Marseille, Iméra, 25 septembre 2018
  • « Le travail social de mobilisation des publics écocitoyens : la construction des problèmes et des discours par les acteurs militants », Conférence AFSP / Chaire UNESCO Alimentations du Monde - Gouverner l’alimentation. Nouveaux enjeux de politique publique, nouvelles perspectives de recherche, Université de Montpellier - Agropolis International, 12-13 juillet 2017
  • « La mise en norme de la participation écocitoyenne, entre légitimation d’un ordre social et subversion négociée », 4èmes journées doctorales du GIS Démocratie et Participation, Université Lille 2, 13-14 novembre 2015
  • « Penser l’engagement au prisme de la norme sociale : le sens subjectif des pratiques de consommation écologique », Colloque - Penser l’écologie politique 2
    Économie, changement social et dynamique des écosystèmes
    , Université Paris 7 Diderot, 15-16 juin 2015
  • « Quand les étudiants se mettent au vert : les pratiques citoyennes de consommation comme affirmation d’une appartenance sociale », Colloque - Jeunesse(s), Engagement(s), Association(s) et Participation(s), Université Toulouse Jean Jaurès - Figeac, 4-5 juin 2015
  • « Les pratiques de consommations citoyennes au prisme des identités », Colloque - Citoyenneté et démocratie à l’épreuve des inégalités spatiales et des identités, Université de Tours, 2-3 avril 2015
  • « Diffusion et cloisonnements sociaux des pratiques alimentaires durables », Journées doctorales de l’ADEME 2014, Angers, 4-5 février 2014
  • « Les formes d’intégration des catégories populaires au sein de dispositifs participatifs de consommation », 3èmes journées doctorales du GIS Démocratie et Participation, Université Bordeaux 2, 22-23 novembre 2013
  • « Les pratiques alternatives de consommation alimentaire dans les espaces publics », Journée d’étude - Espace(s) Public(s), processus de configuration et d’appropriation, ISH de Lyon, 14 novembre 2013

Enseignements Universitaires

2020 / 2021 :

  • TD Politique comparée - Licence 2 Sciences sociales - Université Lyon 2 - 4 groupes, 77h
  • TD Vote et comportements politiques - Licence 2 Science politique - Université Lyon 2, 1 groupe, 19,25h

2018 / 2019 :

  • CM Introduction à la vie politique française (vie politique de l’ancien régime au régime de Vichy) - Licence 1 Science Politique / Institutions et Société - Université Lyon 2 - 21h
  • TD Action publique - Licence 3 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 38,5h
  • TD Pratiques d’enquête (enseignement méthodologique, réalisation d’une enquête par questionnaire) - Licence 3 Science Politique - Université Lyon 2 - 2,5 groupes (semestres 1 et 2), 80,5h
  • TD Introduction à la vie politique française - Licence 1 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 38,5h

2016 / 2017 :

  • TD Pratiques d’enquête (enseignement méthodologique, réalisation d’une enquête par questionnaire) - Licence 3 Science Politique - Université Lyon 2 - 1 groupe (semestres 1 et 2), 35h
  • TD Vie politique française après 1945 - Licence 2 Science Politique - Université Lyon 2 - 3 groupes, 58h
  • TD Introduction aux méthodes qualitatives & quantitatives - Licence 2 Science Politique - Université Lyon 2 - 3 groupes, 58h
  • TD Sociologie des partis politiques - Licence 2 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 38,5h

2015 / 2016 :

  • TD Histoire des idées politiques (histoire sociale des idées politiques, de l’ancien régime à Vichy) - Licence 3 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 42h
  • TD Partis politiques et système de partis (enseignement thématique et méthodologique, réalisation d’une enquête ethnographique au sein de sections locales de partis politiques) - Licence 2 Science Politique - Université Lyon 2 - 1 groupe, 21h

2014 / 2015 :

  • TD Histoire des idées politiques (histoire sociale des idées politiques, de l’ancien régime au régime de Vichy) - Licence 3 Science Politique - Université Lyon 2 - 1 groupe, 21h
  • TD Introduction à la vie politique française - Licence 1 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 42h

2013 / 2014 :

  • TD Science politique approches et terrains (fondamentaux de la sociologie politique) - Licence 2 Science Politique - Université Lyon 2 - 1 groupe, 21h
  • TD Introduction à la vie politique française - Licence 1 Science Politique - Université Lyon 2 - 2 groupes, 42h

Responsabilités et activités scientifiques

Animation de la Recherche :

  • Depuis Septembre 2019 : membre du bureau du RT 34 Sociologie Politique
  • Octobre 2019 : Discutant du séminaire SAM (S’Approprier le Monde) - Triangle / CMW. Présentation de Olivier Quéré : « S’approprier l’État. Des cadres de la fonction publique en formation »
  • Juin 2014 : Discutant du séminaire SYMETT (Syndicalisme, Méthodes, Théories, Terrains) - Triangle. Présentation de Madlyne Samak autour du n°103 de la revue Politix « Représenter les agriculteurs »
  • 2014-2015 : Co-organisateur du séminaire doctoral 4T (Thèse : Terrains, Travaux, Théories), ENS Lyon (laboratoires : CMW, IAO, Triangle)
  • 2013 : Co-organisateur de la journée d’étude « Espace(s) Public(s) : processus de configuration et d’appropriation », dans le cadre du groupe de travail doctoral SEPIC (Sociologie de l’Espace Public et des Identités Collectives), ISH de Lyon, 14 novembre 2013

Activités de représentation :

  • 2018-2020 : Représentant-suppléant des doctorants à la Commission de la Recherche de l’Université Lyon 2
  • 2015-2018 : Représentant des doctorants à la Commission de la Recherche de l’Université Lyon 2
  • 2016-2018 : Membre de la commission disciplinaire compétente à l’égard des usagers de l’Université Lyon 2

Parcours universitaire

  • 2012 : Master Science Politique, parcours Sociologie Politique Recherche, Université Lyon 2, mention Très Bien
    • Mémoire de Master Recherche : « En voix de distinction. Sociologie d’un vote sous influence, l’exemple d’un groupe socio-professionnel de jeunes du théâtre », Mémoire de recherche Sociologie Politique, Master 1 & Master 2, sous la direction de Nathalie Dompnier, Jury : Ivan Bruneau, Nancy Venel, Nathalie Dompnier, Université Lyon 2, 2012, mention Très Bien
  • 2010 : Licence de Science Politique, Université Lyon 2
  • 2009 : Licence de Géographie, Université de Nantes