/ Séminaire Onomastique politique (archives 2008-2012)

Haoues Seniguer : « Langue(s), mots et image. Le cas du PJD marocain »

11 décembre 2009, de 16 à 18h en salle du Conseil de l’IEP de Lyon, 14 avenue Berthelot, Lyon 7ème

img



Intervenant : Haoues Seniguer, UMR 5195 GREMMO, université Lumière Lyon 2 (Résumé de thèse)

Résumé de la communication

Le Parti de la Justice et du Développement est une formation qui a fait son entrée officielle à la Chambre des représentants du Maroc en 1998. Elle appartient à la constellation des partis et/ou mouvements de l’islamisme dit légaliste. Très influencés et imprégnés par l’idéologie et les enseignements des Frères Musulmans d’Egypte et leurs principaux théoriciens (Hassan Al Banna, Sayyid Qotb, Maududi), les cadres actuels du PJD sont passés de l’action clandestine à un activisme légitimiste qui tient compte de l’ordre politique et des institutions incarnés par le Roi, à la fois chef de l’exécutif et Commandeur des croyants. Le PJD est le produit de la fusion du MPDC (Mouvement Populaire Démocratique Constitutionnel) créé en 1967 par un proche de la famille royale, et d’associations islamistes diverses, dont la Jeunesse islamique dont sont issus Abdelillah Benkirane et Saaddine Al Othmani, respectivement secrétaire général et président du Conseil national. Celle-ci avait été fondée en 1969 avant d’être rapidement dissoute par le pouvoir en 1975, son fondateur ayant été tenu judiciairement pour responsable de l’assassinat d’un syndicaliste de gauche.

Le recours aux analyses lexicale et sémiologique permet de rendre compte des changements de stratégie et d’agenda concédées. Si l’examen sémiologique nous renseigne sur les non-dits du parti islamique, l’analyse lexicale (en arabe et en français) permet tantôt de les confirmer, tantôt de les nuancer. Elle permet également de déconstruire certains aspects de la communication publique des responsables du parti et de mieux cerner les contours exacts de ces révisions idéologiques réelles ou supposées. Le regard porté sur les noms successifs des différentes associations qui donneront naissance au PJD permet de mettre à distance le discours des acteurs.

Mots clés :

Frères musulmans, Jeunesse islamique, Maroc, Parti de la Justice et du Développement, onomastique politique

/ Séminaire Onomastique politique (archives 2008-2012)

UMR
2005 - 2018 Triangle - UMR 5206
| Crédits et Mentions légales | RSS 2.0 [Valid RSS]